Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Algérie : les chrétiens convertis sous pression durant le ramadan

©DR
Partager

« Ma famille exerce sur moi une pression terrible durant le ramadan. Elle ne me laisse jamais tranquille ».

En Algérie, les pressions que  les chrétiens convertis subissent pendant le ramadan n’ont jamais été aussi fortes. Début juillet, des non-jeûneurs se sont rassemblés le temps d’une marche pour protester contre l’impossibilité de pouvoir vivre normalement durant la période du ramadan. Les manifestants réclamaient le respect de la liberté de croyance, inscrite dans la Constitution algérienne. Ils dénonçaient les nombreuses interdictions imposées par les autorités : dans le pays, depuis le début du ramadan, les restaurants sont fermés. Il est interdit de manger ou de boire en public pendant la journée. Ceux qui ne suivent pas ces règles encourent une peine de prison et une amende.

On se souvient du ramadan de 2010 durant lequel, déjà, des ouvriers algériens avaient été arrêtés pour avoir bu de l’eau durant le ‘mois sacré’. Le non respect du jeune peut alors conduire les personnes inculpées jusque devant un tribunal. Le journaliste algérien Akram Belkaïd avait alors pris la parole pour défendre la liberté de religion et avait dénoncé cette pratique : « La religion est une affaire individuelle et chacun est libre de respecter ou pas les commandements divins. (…) Ne pas jeûner, ce n’est pas insulter l’Islam ou les musulmans. C’est faire un choix qui ne regarde personne d’autre que l’individu lui-même ». Il avait ensuite appelé à la liberté de conscience en affirmant qu’ « il est plus que temps que la société algérienne se débarrasse des oripeaux d’une religiosité obsessionnelle et qu’elle réalise que la liberté de conscience n’est en rien une menace pour l’Islam. Bien au contraire, cela montrerait que cette religion est sûre d’elle-même, qu’elle n’est pas sur la défensive et, plus que tout, qu’elle peut parfaitement s’accommoder de l’existence de non pratiquants, ou de non-croyants, au grand jour ».

Pour montrer à quel point les chrétiens peuvent faire face à de fortes pressions lors de la période du ramadan dans les pays à majorité musulmane, Portes Ouvertes relate le témoignage d’une jeune chrétienne convertie. A 26 ans, bien que depuis quelques années elle ose affirmer sa foi en Jésus-Christ, reste contrainte à faire le ramadan par son père. Elle explique alors qu’ « à l’approche du mois du ramadan, il m’interdit même de me rendre chez des proches de confession chrétienne, pour qu’il soit bien sûr que je ne vais pas rompre le jeûne ». Si le père de la jeune fille n’a pas toujours imposé cette pratique à sa fille, c’est qu’aujourd’hui il subit des pressions des villageois qui le menacent de l’exclure du village. Une autre jeune fille chrétienne raconte ensuite : « Ma famille exerce sur moi une pression terrible durant le ramadan. Elle ne me laisse jamais tranquille. Elle insiste pour que j’observe le jeûne, même si elle sait que je me suis tournée vers le Christ. Comme si elle refusait d’admettre que je suis devenue chrétienne ».

Le secrétaire général de l’Église Protestante d’Algérie, le pasteur Noureddine Benzine, a ainsi lancé un appel aux chrétiens pour cette période du ramadan. Il a demandé aux chrétiens d’adopter un comportement de prudence, de tolérance et de respect du prochain : « Il faut que l’Église reflète la lumière du christ en respectant les rites, la foi des autres, qui ne sont pas de la même foi que nous. Sans oublier aussi que chacun des membres de l’Église en Algérie a un membre de sa famille musulman ».
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]