Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Terre Sainte : « J’ai peur d’une 3ème intifada », s’inquiète Mgr Shomali

DR / AED
gaza
Partager

Le vicaire patriarcal à Jérusalem confie à l’AED son inquiétude de voir arriver une troisième intifada.

Les frappes israéliennes se sont intensifiées dans la nuit de mardi à mercredi sur la Bande de Gaza en représailles aux tirs de roquettes revendiqués par le Hamas. On déplore au moins 25 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Etes-vous inquiets de ce regain de tension en Terre Sainte?
 Mgr Shomali :
Oui vraiment, j’ai peur d’une troisième intifada qui peut être un désastre pour les Palestiniens et même pour les Israéliens. Un désastre à tous les points de vue : humain, politique et  économique. Il faudra plusieurs années pour récupérer ce qui sera perdu. Donc il y a une inquiétude car c’est la 3e guerre sur Gaza et la 3e intifada qui est en train de se manifester.

Comment sortir de ce cycle de violence et construire la paix au quotidien ?
Mgr Shomali :
Pour sortir du cycle de violence, il faut le chemin de la justice. Car il n’y a pas de paix sans justice. Le pape François quand il était ici, a dit qu’il fallait mettre en action la solution de deux Etats. Sans cette solution de deux Etats qui jouissent d’une sécurité parfaite, il n’y aura pas de paix. Il faut que les Israéliens acceptent cette solution avec un Etat palestinien sur les 22% de toute la Terre Sainte.

Comment réagissent vos paroissiens* de la bande de Gaza, qui sont menacés de nouvelles attaques ? Que pouvez-vous leur dire?
Mgr Shomali :
Ils ont peur. Ils sont inquiets. On veut leur dire qu’on pense à eux. On prie pour eux, on va les aider autant que possible.

Avez-vous un appel à faire pour les chrétiens de France ?
Mgr Shomali :
Priez pour nous d’abord. Et continuez de venir en pèlerin en Terre Sainte. Nous attendons les 2.100 français jeunes universitaires, la dernière semaine de juillet. Qu’ils viennent, qu’ils n’aient pas peur. Il y a actuellement des pèlerins en ce moment qui n’ont pas peur. Ce que vous entendez par les nouvelles est plus horrible que la réalité. C’est vrai que la situation à Gaza est difficile mais actuellement à Jérusalem, à Bethléem,  on peut bouger normalement.

*Les chrétiens de la Bande de Gaza sont environ 1500, dont 185 catholiques latins (sur une population de plus de 1.7 million d’habitants)

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]