Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 07 mars |
Saintes Perpétue et Félicité
home iconActualités
line break icon

Corée : l’archevêque de Séoul attend un « miracle » de la visite du Pape

© KNS / KCNA / AFP

Militares en la plaza Kim Il-Sung de Pyonyang, Corea del Norte

Eglises d'Asie - Publié le 09/07/14

Mgr Andrew Yeom Soo-jung, cardinal-archevêque de Séoul, mise sur la visite du pape François, du 14 au 18 août, pour débloquer les relations entre la Corée du Sud et la Corée du Nord.

(Légende photo : démonstration de force du régime nord-coréen, place Kim –Il sung à Pyongyang )

De l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris,Eglises d’Asie :

Selon Mgr Andrew Yeom Soo-jung, cardinal-archevêque de Séoul, l’une des principales attentes des catholiques sud-coréens quant à la visite que le pape François effectuera à la mi-août en Corée du Sud concerne les relations intercoréennes. Selon lui, non seulement les catholiques mais l’ensemble de la population sud-coréenne attendent de cette visite un « miracle » en ce domaine.

C’est dans un entretien accordé à CBCP News, le service d’information de l’épiscopat philippin, que le cardinal Yeom a confié ses attentes. Evoquant le point bas qui est actuellement celui des relations gouvernementales intercoréennes, Mgr Yeom a exprimé « sa profonde frustration » face au fait que ni les responsables de la Corée du Nord ni ceux de la Corée du Sud « ne montrent aujourd’hui aucune volonté à entrer en dialogue (l’un avec l’autre) ».

Le cardinal, qui prône depuis des années la nécessité d’établir un dialogue de paix entre les deux Corées, compte sur le pape et sur l’importance que revêt sa visite dans son pays pour qu’une invitation soit lancée aux deux dirigeants ennemis, le Nord-Coréen Kim Jong-un et la Sud-Coréenne Park Geun-hye, à poser un geste de paix, voire à se rencontrer – ce qui constituerait une première depuis le sommet d’août 2007 où le président sud-coréen Roh Moo-hyun était venu visiter le dirigeant du Nord Kim Jong-il (1).

Selon le cardinal, « le Pape est une personne qui veut la paix et ne veut pas que la Corée du Nord se perde. Il souhaite que la Corée du Nord et la Corée du Sud vivent en harmonie et témoignent d’un même amour fraternel ». Il rappelle qu’en Terre sainte, le pape a frappé les esprits en invitant les présidents israélien et palestinien à « prier chez lui, ‘à la maison’, au Vatican » et que « peut-être le pape François pourrait poser un geste de paix ou de détente pour les deux Corées ». « J’aimerais espérer que le pape bénisse Kim Jong-un et la présidente Park, en leur souhaitant à tous deux un avenir de paix », précise encore Mgr Yeom qui ne cache pas que renouer le dialogue serait « le plus grand des miracles » pour les deux Corées.

Présent sur le sol sud-coréen du 14 au 18 août prochains à l’occasion des VIèmes Journées asiatiques de la jeunesse, le pape François clôturera sa visite le 18 août par une messe « pour la paix et la réconciliation » en la cathédrale Myeongdong de Séoul. L’Eglise catholique de Corée du Sud prépare activement la venue d’une délégation catholique nord-coréenne à cette messe.
(…)
Selon les observateurs, si Pyongyang est décidé de proposer à Séoul de reprendre le dialogue – comme l’indique la proposition d’arrêter les actes d’hostilité qui a été faite, ce 30 juin, par la Corée du Nord à la Corée du Sud –, il est très possible que quelques laïcs catholiques nord-coréens fassent le voyage de Séoul en août prochain. Du côté sud-coréen, on note que la présidente Park vient de nommer Lee Byung-kee à la tête du National Intelligence Service, un des organes des services secrets sud-coréens ; or, ce dernier est perçu comme désireux d’apporter du changement dans les relations intercoréennes. Des relations qui restent très difficiles, Pyongyang n’hésitant pas à qualifier la présidente sud-coréenne de « prostituée » vendue aux Etats-Unis, réaction sans doute à un discours prononcée par Park Geun-hye à Dresde, en Allemagne, en mars dernier où elle évoquait la réunification comme « une chance pour la Corée » et proposait l’intégration progressive des deux pays. (…)

L’intégralité de cet article sur le site d’Eglises d’Asie.
(eda/ra)
 (1)         Ce sommet Roh Moo-hyun – Kim Jong-il faisait lui-même suite à la première rencontre, historique, de juin 2000 qui avait vu le Sud-Coréen Kim Dae-jung rendre visite au Nord au même Kim Jong-il.

Tags:
coreePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Bérengère Dommaigné
Tibo InShape récidive avec une vidéo chez les sœurs de Boulaur
2
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
3
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – « L’Irak restera toujours avec moi dans m...
4
WEB2-IRAK-IMEDIA
Hugues Lefèvre
Les cinq choses à savoir sur le voyage du pape François en Irak
5
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
6
Ziggurat of Ur
Caroline Becker
Irak : la visite du Pape, véritable pèlerinage en Terre sainte
7
Guillaume et Dorota Andrieu
Marzena Devoud
« Notre challenge ? Faire découvrir aux fiancés que l’on do...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement