Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconActualités
line break icon

C'est officiel : un Français prend la tête de la banque du Vatican

© ALESSIA GIULIANI/CPP

July 09, 2014:Jean-Baptise de Franssu (L), new president of Vatican Bank IOR, Card. George Pell (C) and outgoing President Ernst Von Freyberg(R) and ), attend the press conference will be held on the theme: "New economic framework for the Holy See" at the Vatican.

Solène Tadié - Publié le 09/07/14

Le français Jean-Baptiste de Franssu, 51 ans, est chargé de lancer la deuxième phase de la réforme de l'IOR.

Après une semaine de rumeurs concordantes, le départ de l’Allemand Ernst von Freyberg et l’arrivée du Français Jean-Baptiste de Franssu à la tête de l’Institut pour les Oeuvres Religieuses ont été confirmées par le Saint-Siège lors d’une conférence de presse ce mercredi. 
Depuis la création par le Pape du Conseil pour l’Economie, le 24 février dernier, de nombreuses questions étaient restées en suspens, et beaucoup voyaient se profiler à l’horizon l’issue radicale d’une fermeture de l’IOR (cf. Aleteia). Si la rumeur autour de la disparition de la banque vaticane a été démentie depuis (cf. Aleteia), la politique d’assainissement voulue par le Saint-Père s’est intensifiée ces derniers mois, pour donner lieu ce jour à trois changements majeurs.

Un nouveau cadre économique pour le Saint-Siège
Le Secrétariat pour l’Economie a lancé une série d’initiatives exposées dans les grandes lignes par son président, le cardinal George Pell, qui ont vocation à rectifier « les faiblesses » et les « risques identifiés » pour « améliorer la gestion économique et administrative du Saint-Siège et de l’Etat de la Cité du Vatican».  «Il y a de nombreux défis à relever et beaucoup de travail à abattre », a annoncé le cardinal Pell, depuis la salle de presse du Saint-Siège ce mercredi.
Pour l’heure, quatre changements structurels ont été proposés par le Secrétariat pour l’Economie, sur les conseils de la Commission Pontificale référente sur l’organisation de la structure économico-administrative du Saint-Siège (la COSEA, créée par le Pape en juillet 2013), et approuvés par le Pape en personne.

Transfert de l’APSA au Secrétariat pour l’Economie
Le Pape a publié ce mercredi une Lettre apostolique en forme de Motu Proprio demandant le transfert de la section ordinaire de l’Administration du Patrimoine du Siège apostolique (APSA) au Secrétariat pour l’Economie, qui exercera désormais ses activités de contrôle économique et de surveillance sur les agences du Saint-Siège, y compris les politiques et les procédures d’achat ainsi que la distribution des ressources humaines. L’APSA, initialement créée pour gérer les biens appartenant au Vatican et fournir les fonds nécessaires au fonctionnement de la Curie romaine, se concentrera sur son rôle de trésorerie de l’Etat de la Cité du Vatican.

Un comité pour les fonds de pension
Un comité technique a été nommé afin d’étudier la situation des fonds de pension des employés du Vatican et de s’assurer que les “fonds pour les générations futures" soient suffisants. Le Préfet du Secrétariat pour l’économie met en corrélation cette initiative avec d’autres pays occidentaux où la réforme du système des retraites s’est avérée nécessaire. Le comité sera composé de 4 experts laïcs : l’Australien Bernhard Kotanko, les Italiens Andrea Lesca et Nino Savelli et le Français Antoine de Salins, directeur général adjoint et directeur des placements au sein de la banque et mutuelle d’assurance Groupama.
 Pour l’heure, quatre changements structurels ont été proposés par le Secrétariat pour l’Economie, sur les conseils de la Commission Pontificale référente sur l’organisation de la structure économico-administrative du Saint-Siège (la COSEA, créée par le Pape en juillet 2013), et approuvés par le Pape en personne.

Des "économies considérables" pour les médias du Vatican 
Un nouvel organe mettra au point un plan de réforme d’ici 12 mois afin d’"adapter les médias du Saint-Siège aux nouvelles tendances" du marché des médias, d’améliorer leur coordination, permettant au passage des "économies considérables". George Pell a souligné l’efficacité des réseaux sociaux et médias digitaux pour permettre au Pape de communiquer avec le monde entier, évoquant notamment le succès du compte Twitter du Saint-Père et de la 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
IORVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement