Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

USA : des billets en vente pour assister à une messe noire

© Public Domain
Partager

À Oklahoma City, des billets sont en vente pour assister à une messe noire, tel un spectacle. Interrogé par Aleteia, un exorciste met en garde contre les dangers d'assister à une telle chose.

« Ne pas combattre ce mal, c’est abandonner des âmes à l’enfer » Les « messes noires » ouvertes au public exposent celles et ceux qui y assistent à un grave danger, avertit un exorciste interviewé par Aleteia à la suite de l’annonce qu’une église satanique prévoit de célébrer le rituel dans un lieu public de la ville américaine d’Oklahoma.

« Vous ne pouvez pas  assister à un évènement comme celui-ci – même par simple curiosité, et sans la ferme intention d’adorer Satan – sans en être affecté négativement », met  en garde cet exorciste, dans cet entretien exclusif. « Le simple fait que cette messe noire à Oklahoma soit ouverte au public lui confère une certaine légitimité. Je pense que certaines personnes vont y assister simplement pour se divertir. Ce qu’ils ne réalisent pas dans l’immédiat, c’est que par le simple fait d’y aller, ils seront déjà ouverts  au pouvoir démoniaque ».

L’évènement est prévu le 21 septembre, dans un auditorium de 92 places dans le centre municipal de la ville d’Oklahoma (Oklahoma City Civic Center). Les billets sont en vente depuis la semaine dernière. A ce jour, seulement une dizaine aurait été vendus.

L’Encyclopaedia Britannica définit une messe noire comme « une parodie ou perversion blasphématoire et généralement obscène de la vraie Messe,  effectuée par des cultes sataniques. Le dos nu d’une femme sert souvent d’autel, et une hostie validement consacrée est généralement utilisée  pour parachever la parodie. Le rite comporte le plus souvent d’autres éléments de magie satanique ».

Selon le site du centre municipal, la messe noire était jadis considérée comme un rituel qui faisait peur, mais aujourd’hui elle est célébrée au grand jour. « Elle ne sera pas seulement instructive, mais éducative aussi. Cette messe noire se déroulera de façon que le public puisse participer, moyennant certaines adaptations afin de garantir une célébration en toute légalité ». Ces adaptations concernent, par exemple, l’ « autel féminin », qui sera couvert,  comme l’explique dans une interview cette semaine Adam Daniels, directeur de la Dakhma of Angra Mainyu,  l’église satanique d’Oklahoma  qui organise l’évènement.

Mgr Paul Coakley, archevêque d ‘Oklahoma City  a invité les dirigeants de la communauté locale à juger s’il s’agit d’une utilisation  appropriée  de l’espace  public. « Pour plus d’un milliard de catholiques dans le monde entier et plus de 200000 catholiques dans l’Oklahoma, la messe est le plus sacré de tous les rituels religieux", a déclaré l’archevêque dans un communiqué. Elle est le centre du culte catholique et célèbre la rédemption du monde par Jésus-Christ, par sa mort et sa résurrection. En particulier, l’Eucharistie — que nous croyons être le corps, le sang, l’âme et la divinité de Jésus-Christ – est la source et le sommet de notre foi."

« C’est pourquoi nous sommes étonnés et attristés de voir qu’un centre commercial puisse promouvoir comme divertissement et vendre des billets d’entrée pour un évènement qui est, à l’évidence, une parodie blasphématoire de la Sainte Messe », a-t-il poursuivi. « La messe noire  prévue au centre municipal en septembre est une  inversion satanique  et une dénaturation des croyances les plus sacrées pas seulement des catholiques, mais de tous les chrétiens ».

Il s’agit là de la deuxième messe noire prévue en public aux Etats-Unis cette année. La première, qui avait été envisagée en mai dernier à l’Université de Harvard y, avait été annulée après un tollé général. Malgré cela, l’exorciste qui a confié son opinion à ce sujet à l’édition anglophone d’Aleteia (sous couvert d’anonymat en raison de la nature de son travail), ne pense pas qu’il y ait de plus en plus de messes noires publiques.

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]