Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

L’Ordre de Malte, les pompiers de choc de l’Eglise

Knights of Malta Giorgio Minguzzi – fr

Giorgio Minguzzi

William Van Omur - publié le 07/07/14

Présent partout, dans toutes les conditions, l’Ordre de Malte, qui vient de fêter ses 900 ans, intervient dans près de 100 pays.

Ils sont partout. En Syrie, Jérusalem, Damas, Turquie, Libye, Haïti, Afrique, et même New York ! La croix de Malte à huit pointes (représentant les huit Béatitudes du Sermon de la Montagne) sur le cœur ou leur épaule les identifie comme l’un des 13 500 Chevaliers et Dames de l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier (OSMH) de Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, ou comme l’un des 82 000 membres de Malte International – leurs agents sur le terrain, une équipe surtout composée de volontaires, qui se déplace partout où on le leur demande.

Leur maîtres et seigneurs sont les malades et les pauvres, ce qui inclut à présent les isolés, les victimes de persécutions, les réfugiés, de toute foi et de toutes races. Au Cambodge, l’OSMH bâtit des hôpitaux spécialisés pour les lépreux. Contrairement à la rumeur, la lèpre n’a pas été éradiquée. « On n’aime pas les lépreux. Notre étrange maladie fait peur », explique Yim Heang, cambodgien. « Certaines personnes montrent de la bonté et de la pitié à l’égard des lépreux, mais la plupart s’inquiète de la contagion et évite tout contact avec nous. »

Pendant l’automne 2013, des bombes sont lâchées sur Alep, en Syrie, l’une des plus vieilles villes du monde. Les explosifs ont eu peu d’égard pour son grand âge et ont démoli des bâtiments qui se dressaient depuis des centaines – peut être même des milliers – d’années. Fuyant Alep, une vague d’exilés blessés, désespérés a submergé le camp de réfugiés de Kilis, juste après la frontière Turque. Le premier jour, 4000 personnes ont fui leur pays. Bientôt il n’y eut plus de nourriture, d’abris ni de médicaments. Malte International a apporté le nécessaire à ceux qui étaient dans le besoin et a fabriqué de toutes pièces un hôpital et organisa le camp.

L’Ordre de Malte soutient l’Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem, situé dans une zone au cœur de conflits entre factions opposées. C’est la plus grande maternité de Palestine. Par le passé, hélas, beaucoup de patients s’étaient vu refuser l’accès faute de place. Comme les bergers que l’on représente à la Nativité, les agents de Malte International entourent l’équipe de la maternité, prêts à aider si nécessaire.

L’Ordre de Malte ne prend jamais parti, même dans les pires conflits. Ils sont là pour servir leurs maîtres et seigneurs – les malades et les pauvres. Un film de Malte International a été présenté récemment au festival International du Film Vert de Corée. On y voit les volontaires travaillant en Birmanie, dans une zone ravagée par les cyclones et les raz-de-marée. Accompagnant les villageois, les volontaires de Malte International ont planté 18 000 manguiers – qui brisent le vent et les eaux et qui protégeront le village à l’avenir.

De mai à juin dernier, l’Ambassade de l’Ordre de Malte à Belgrade a procuré de la nourriture aux victimes d’inondations en Serbie, qui ont déjà coûté la vie à 50 personnes. Plus de 25 000 médecins (premiers soins et spécialistes) et infirmières participent aux travaux de l’Ordre. Les Centre Médicaux sont d’ailleurs une spécialité de l’Ordre de Malte. La plupart des hôpitaux de l’Ordre sont situés en Allemagne, France et Italie. Certains possèdent des unités spéciales pour les malades en phase terminale où des soins palliatifs sont dispensés. Pendant la Première guerre mondiale, L’Ordre avait dépêché des trains hôpitaux qui pouvaient se déplacer partout où c’était nécessaire.

Paul Wright, un cardiologue des Etats-Unis, s’est rendu à Calcutta chaque année pour offrir soins et traitements gratuitement aux malades. Sa vocation est née à la suite d’une visite à Mère Térésa, qui l’amena dans la Maison des Mourants. Mère Térésa l’a mené dans un mouroir et lui a dit :

« Nous ne pouvons pas les soigner. Nous soulageons leurs souffrances, leur offrons de la compassion et beaucoup d’amour ».

Ce service et le détachement des choses matérielles apporte un sentiment de sérénité. « J’ai aussi découvert que j’avais besoin de moins de choses pour être heureux », dit ce bâtisseur. « La maison de mes rêves est oubliée depuis des années. »

En 2013, l’Ordre de Malte a célébré l’anniversaire de ses 900 ans. Ses 4000 membres qui ont pu se rendre à Rome ont reçu la bénédiction du Pape. Radio Vatican rapporte que bien que l’Ordre ne soit pas un pays, c’est une entité souveraine. Il a un statut d’observateur aux Nations Unies, ainsi que des ambassades dans presque 100 pays.

« Partout où nous opérons, nous sommes des bâtisseurs de paix », dit Jean-Pierre Mazery, Ministre des Affaires étrangères. « Nous ne dépendons de personne, nous ne défendons aucun territoire, nous ne prenons pas part aux conflits, nous agissons seulement pour aider les gens, sans nous préoccuper de la nationalité, race ou religion. »

L’Ordre a été fondé au XIIe siècle pour assister les pèlerins en route pour la Terre Sainte. Dans les 200 dernières années l’Ordre ne s’est jamais engagé dans un combat, mais soigne les combattants, grâce par exemple à sa collaboration avec les hôpitaux militaires.

L’Ordre compte à présent moins de 100 religieux ayant prononcé des vœux permanents de pauvreté, de chasteté, et d’obéissance. Pourtant ces vœux ne sont pas requis pour vivre dans cette communauté. Les laïcs ont deux niveaux d’engagement. Une attention particulière est accordée à la promotion de la sainteté de chaque membre et de son chemin vers la sainteté.

Aux Etats-Unis, l’Ordre de Malte compte environ 1300 membres. Leur service peut certes être moins épique que celui de ceux qui sont dans des contrées lointaines, mais il parrainent des centaines d’œuvres de bienfaisance qui incluent les soins infirmiers à domicile, l’aide aux écoles catholiques, les voyages ponctuels à l’étranger quand il y a une urgence, et la restauration gratuite pour les plus pauvres.

Chaque année des associations de tous pays parrainent les pèlerinages à Lourdes. Non seulement c’est un rappel du charisme de l’Ordre, mais cela représente aussi l’opportunité d’amener les personnes qui sont malades ou handicapées, avec leurs assistants, de bénéficier du pouvoir de guérison de ce sanctuaire marial.

Tout récemment, l’Ordre de Malte célébrait la fête de saint Jean-Baptiste, son saint-patron. « Que je protège et défende la Foi, Romaine et Apostolique contre les ennemis de la religion. Que je pratique la charité envers mes voisins, en particulier les malades et les pauvres », dit un extrait de la prière individuelle que les membres disent chaque jour. « Donnez moi la force d’être fidèle à ma résolution, sans penser à moi-même, apprenant sans cesse du Saint Évangile un esprit de dévotion chrétienne profonde et généreuse. »

William Van Omur est professeur de psychologie au Collège Mariste et directeur de recherche, développement et dons au sein de la Fondation américaine pour la santé mentale à New York. 

Tags:
Ordre de Malte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement