Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconActualités
line break icon

Mgr Sako : « nous sommes choqués par l’égoïsme des occidentaux »

Radio Vatican - Publié le 04/07/14

Alors que l’Irak s’enfonce chaque jour un peu plus dans le chaos, Mgr Sako s'est entretenu avec Hélène Destombes.

Le Premier ministre irakien Nouri al Maliki a proposé mercredi une amnistie aux tribus sunnites parties combattre avec les jihadistes de l’Etat islamique contre le pouvoir central, mais aussi aux anciens soldats membre du parti Baas déchu de Saddam Hussein. Cette amnistie, affirme-t-il, concerne toute personne « impliquée dans des actions contre l’Etat » mais ayant « repris ses esprits », à l’exception des meurtriers.
Nouri al Maliki dit ainsi vouloir surmonter les obstacles qui s’opposent à la formation d’un nouveau gouvernement irakien. Et alors que l’Irak s’enfonce chaque jour un peu plus dans le chaos, c’est un véritable cri d’alarme que lance le patriarche de Babylone des Chaldéens. Mgr Sako dit craindre une guerre civile qui aboutirait à la division du pays. Il s’insurge contre l’immobilisme de la communauté internationale, qui constate sans réagir l’avancée des jihadistes de l’Etat islamique et observe dans une relative indifférence la souffrance des populations irakiennes.

"Le pays vit aujourd’hui une situation chaotique, explique Mgr Sako à Hélène Destombes, de Radio Vatican. Il va vers la division. Le Kurdistan est déjà autonome, des provinces sunnites ne sont pas contrôlées pas le gouvernement central. Et le sud est un peu calme parce qu’il est presque chiite. Et nous, les chrétiens, on ne sait pas où nous serons. Les chrétiens et les musulmans ont peur. Tout est fragile, on ne sait pas quand ça va éclater. Il y a un grand danger de guerre civile."

Comment l’éviter ? "Il faut pousser les Irakiens à intervenir, pas militairement, mais d’une manière civile, à trouver une solution politique pour sauver soit l’unité du pays soit la vie des gens. Ou s’il y a un plan mondial pour la division du pays, que ce soit fait avec le dialogue et pas avec la guerre. La communauté internationale est occupée à chercher ses intérêts. Les gens donnent plus d’importance à un match de football qu’à des guerres comme en Irak ou ailleurs."

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement