Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

États-Unis : un père risque la prison parce que son fils a séché le « caté » !

© DR
Partager

Dans l’État de l’Ohio, un père de famille a perdu son emploi et risque six mois de prison car son fils a fait l’ « église buissonnière »…

C’est une information pour le moins insolite… Aux États-Unis, dans la petite commune de Blanchester dans l’Ohio, l’annonce a fait l’effet d’une bombe et les polémiques fusent : un père de famille risque six mois de prison et a perdu son emploi. La raison ? Son fils a fait « l’église buissonnière ». 
 
Jeffrey Williamson doit ainsi comparaître devant la justice car son petit garçon de huit ans s’est mis en danger en séchant les cours de catéchisme. S’il risque six mois de prison, l’affaire rapportée par la chaine WCPO lui a également déjà fait perdre son emploi chez McDonald’s. Les habitants de la petite commune sont tous outrés par cette peine démesurée.
 
Le jeune garçon a préféré rester traîner dans le quartier pour jouer plutôt que de monter dans le bus qui l’emmenait à l’église. Lorsqu’il est finalement entré dans un magasin, les vendeurs se sont inquiétés de la présence du garçon qui n’était pas accompagné par un adulte. Et c’est à partir de là que l’histoire prend une tournure abracadabrantesque : la police alertée, le petit garçon aurait menti en affirmant ne pas savoir où il habitait, certainement par peur de se faire punir. Un client a reconnu l’enfant et les autorités ont pu se rendre au domicile de Jeffrey Williamson.
 
Plus de peur que de mal, aurait-on pu conclure… Sauf que la police en a décidé autrement et un officier a ordonné d’arrêter le père pour mise en danger. « Mes enfants se sont mis à pleurer. Aujourd’hui, dès qu’ils voient un flic, ils paniquent », raconte Jeffrey à la chaine américaine. L’affaire a fait la Une des journaux locaux au point que le père de famille a perdu son emploi. Jeffrey Williamson sera jugé le 15 juillet prochain et risque jusqu’à six mois de prison. Le petit garçon, quant à lui, ne risque plus avant longtemps de sécher les cours de catéchisme…
 
 
 
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]