Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Syrie : l’ONU accuse les rebelles autant que le régime

AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE

Sylvain Dorient - Publié le 19/06/14

Changement de ton à l’Organisation des Nations Unies : très critique à l’égard de Bachar Al Assad, la Commission d’enquête indépendante accuse désormais d’exactions autant l’opposition que le régime.

« En Syrie, l’impunité est généralisée », s’indigne Paulo Sérgio Pinheiro, président de la commission d’enquête diligentée par l’ONU. Il dénonce « l’inaction » de la communauté internationale, devant « les pires comportements ».
Parmi les comportements dénoncés, les tortures et les bombardements aveugles du régime de Bachar Al Assad, mais aussi les massacres commis par des rebelles : décapitations, viols, recrutement d’enfants soldats.

Les rebelles sont accusés d’être en partie responsables des revers militaires qu’ils subissent sur le terrain, en raison des mauvais traitements infligés à la population, de la mauvaise gestion de leurs ressources et de la corruption. Cette mise en accusation contraste avec les dernières résolutions de l’ONU, notamment celle de mars 2014, dans laquelle on parlait de « répression sanglante » opérée par l’armée syrienne, mais où l’attitude des rebelles n’était pas mise en question.
Par le passé, l’ONU condamnait certes les exactions des rebelles mais en les minorant par rapport à celles perpétrées par le régime de Bachar Al Assad. Aleteia a maintes fois dénoncé ce déséquilibre largement partagé par les médias occidentaux (voir cet article), et que dément ce que nous connaissons de la réalité syrienne, par le biais des chrétiens syriens. Il semble que les instances internationales se préparent à revoir leur jugement.

La percée de l’ÉIIL en Irak a changé la donne. Alors que ce groupe a commis en Syrie des crimes nombreux mais peu médiatisés, comme la crucifixion de chrétiens, les massacres perpétrés en Irak ont immédiatement fait la Une. Ce sont pourtant les mêmes djihadistes, et ils ne changent pas de comportement selon qu’ils se trouvent en Irak ou en Syrie…

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement