Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Inde : 3 prêtres et 2 laïcs inculpés pour le meurtre du recteur du séminaire de Bangalore

mhzp7qxjiku8j9zaib5i7eaczbnk4dj-kfrcgfqby8zj51uky0vncrmtz_sof9ir3-mh5yaerfgbpdb7hqupcvenxmuc.png

Mathilde Dehestru - publié le 19/06/14

Après ces cinq interpellations, l’archevêque de Bangalore appelle à une « année de réconciliation ».

19/06/2014

Le 17 juin dernier, la police criminelle de Bangalore a formellement inculpé cinq personnes pour le meurtre du recteur du  séminaire pontifical Saint-Pierre à Bangalore, au Kamataka. Les cinq inculpés, trois prêtres et deux laïcs, ont été arrêtés le 21 mars dernier. Les autorités indiennes ont cependant tenu à préciser que l’enquête devait être approfondie et que « plus de preuves devaient être rassemblées ».

Le P.K.J Thomas a été assassiné dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2013, à la veille du dimanche de Pâques. Suite à ce meurtre, « brutal, terrible et insensé », selon l’archevêque de Bangalore, Mgr Bernard Moras, plusieurs documents avaient disparu sur le bureau de la victime et les enquêteurs s’étaient rapidement tournés vers la thèse d’un vol ciblé. Le corps du père Thomas avait été retrouvé dans le réfectoire du séminaire. « Son visage était méconnaissable, défiguré par les coups » (Église d’Asie).

L’annonce, le 21 mars dernier, de l’arrestation des deux prêtres et d’un ex-séminariste avait fait couler beaucoup d’encre en Inde et dans le monde entier. Alors qu’il y a quelques jours, un troisième prêtre et deux complices laïcs ont rejoint la liste des inculpés, l’affaire semble loin d’être close. Car elle s’avère être révélatrice d’un profond malaise au sein de la communauté catholique du Karnataka. Les enquêteurs n’ont pas tardé à orienter leurs investigations vers une affaire de rivalité interne au séminaire et à l’Église locale. Les personnes inculpées considéraient par ailleurs le recteur comme responsable du non avancement de certains au sein e la hiérarchie du séminaire, a rapporté Église d’Asie. A cela s’ajouterait un différend à propos de la détention des titres de propriété du séminaire.

Monseigneur Moras ne prend pas ces troubles internes à la légère (cf. Aleteia) et a appelé le 5 mars dernier à « une année de réconciliation » (Zénit). Les fidèles, conscients de ces divisions, sont appelés à se réunir en ces moments de fortes douleurs et de tensions pour l’Église indienne : « Aide-nous, Seigneur, à bâtir un monde où tous auront leur place, où les flammes de la haine soient éteintes et où tous puissent grandir ensemble en formant une seule communauté ».

Tags:
seminaire
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement