Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

Cartes, spiritisme, superstitions… Ça suffit !

DR

superstition

El Pueblo Católico - Publié le 13/06/14

La divination, la cartomancie ou tout autre rite superstitieux de ce type visent à prédire l’avenir, que Dieu seul peut connaître.

Après la “messe” noire annoncée (puis interdite) à l’Université de Denver, une lectrice nous a demandé d’expliquer en quoi consiste la cartomancie ou les groupes de spiritisme qui abondent dans la ville, parce que « la plus grande confusion règne dans notre communauté, à qui l’on a fait croire qu’il s’agit de quelque chose qui est approuvée par l’Eglise ». 

Voici l’explication que donne sur la question Mgr. Jorge De los Santos, nouveau directeur spirituel de l’évangélisation à l’archidiocèse de Denver.

La divination, la cartomancie (comment lire les cartes) ou tout autre rite superstitieux visent à prédire l’avenir ou des choses occultes sans avoir recours à Dieu. Il s’agit de révéler ce que Dieu seul peut connaître. Dieu nous a révélé certaines choses sur l’avenir ; par  exemple, il y aura un jugement, puis le ciel ou l’enfer. Dieu nous a aussi donné des moyens naturels tels que l’intelligence, l’étude, la science et des ressources pour nous préparer à l’avenir de façon responsable.

Mais en même temps, nous savons que nous ne pouvons pas contrôler notre avenir, il est dans les mains de Dieu. Nous devons Lui faire confiance comme  à un père infiniment bon et coopérer avec sa grâce pour faire la partie qui nous revient. Mais l’homme, guidé par l’orgueil, veut  tout avoir sous contrôle, sans avoir à mettre sa confiance en Dieu. C’est pourquoi, il recherche des connaissances illicites, par des voies  qui sont en dehors de la révélation divine et en dehors des moyens naturels qui sont licites. C’est alors qu’il opte pour la divination. De façon explicite ou implicite, la divination a recours au démon, et celui qui la pratique reste, dans une certaine mesure, lié à lui. Il y a aussi ceux qui font un pacte directement avec le malin. Qui utilise la divination? Non seulement dans la santería, religion originaire des Caraïbes, la sorcellerie, le spiritisme et autres.
À mesure qu’on perd la foi, la divination se popularise même chez des personnes n’appartenant pas à ces groupes, mais qui sont à la recherche d’une solution  à un grave problème. D’autres la considèrent comme une sornette, et la pratiquent par curiosité ou sous la pression d’un groupe. Mais nous devons nous rappeler que, dans la divination, c’est notre fidélité à Dieu qui est en jeu, alors on ne devrait pas jouer avec ça.

Selon l’exorciste espagnol Jose Antonio Fortea, parmi les causes de la possession démoniaque, figure le fait d’ « assister à des séances de spiritismes, des cultes sataniques ou des rites ésotériques », et aussi de faire un « pacte avec le diable ». Et la présence de démons dans une maison  « peut se produire lorsque, dans cette maison, on a pratiqué de façon constante le spiritisme, des rituels sataniques, la santeria ou toute autre forme d’ésotérisme ».

C’est que le satanisme existe bel et bien. Il s’agit  de personnes, groupes ou mouvements qui, de manière isolée ou structurée, avec une certaine organisation, pratiquent une certaine forme de culte (par exemple: adoration, vénération, évocation) au démon, diable ou satan. Pour les satanistes, ce personnage réel est un être ou une force métaphysique; ou un élément mystérieux inné dans l’être humain ; ou encore  une énergie naturelle inconnue que l’on invoque sous différents noms propres (par exemple : Lucifer), à travers des rites très particuliers. Un de ces rites est la “messe noire” satanique, comme celle qui avait été annoncée à l’Université  de Harvard  aux Etats-Unis. Il s’agit d’une cérémonie qui, singeant la Messe catholique, avec la profanation de l’Eucharistie, dénigre et offense les éléments constitutifs de la Messe, rendant un culte à satan et aux démons, tournant en dérision le sacrifice de Jésus-Christ sur la Croix.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Spiritualité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement