Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Alexandre
home iconAu quotidien
line break icon

L’ultime hymne à l’amour d’Athena

© Caters News Agency

Corrado Paolucci - aleteia - Publié le 11/06/14

Cette adolescente de 13 ans atteinte d'un cancer a laissé un message d’adieu au dos de son miroir avant de mourir. Ses derniers mots : « Je ne pleurerai pas parce que je sais que vous serez toujours à mes côtés.»

11/06/2014

13 ans et une conscience quasiment d’adulte, 3000 mots écrits avec un feutre au dos du miroir de sa petite chambre. C’est le testament spirituel d’Athena Orchard, une adolescente britannique, décédée des suites d’un cancer des os.

Un hymne au bonheur
Son exaltation sincère est un hymne au bonheur, à la force, à l’amour. Ses parents, rapporte LeHuffington Post du 5 juin, mettaient de l’ordre dans les affaires d’Athena, dans sa chambre; c’est alors qu’ils ont découvert le message d’adieu de l’adolescente. « Quelle émotion et en même temps quelle surprise de découvrir les pensées les plus intimes d’Athena » ont-ils raconté au Daily Mail. « Le bonheur […] n’est peut-être pas la fin du chemin, mais le chemin lui-même » disent les premiers mots de la lettre ; « Le bonheur est une direction, pas une destination ». Ou encore : « La vie n’est moche que si vous la rendez moche ».

Ses mots font une grande place à l’amour comme but et sens de la vie : « L'amour est rare, il est comme le vent : vous pouvez l’entendre, mais vous ne pouvez pas le voir ». En somme, l’essentiel est invisible à nos yeux. « La vie est un jeu pour tout le monde, et l'amour en est le prix », écrit Athena. Soyez heureux, soyez libre, c'est la seule façon de rester jeune pour toujours ». Et elle conclut : « Je ne pleurerai pas, parce que je sais que vous serez toujours à mes côtés ». Soyons sûrs que du Ciel elle prie pour ses parents ainsi que ses neuf frères et sœurs.

Athena comme Stephen Sutton
Ce témoignage touchant rappelle l'histoire de Stephen Sutton, le jeune homme décédé des suites d’un cancer qui avait bouleversé le monde entier par sa sensibilité. « Je vais employer le temps qui me reste comme une opportunité pour enrichir ma vie et, plus important encore, pour essayer d’améliorer celle des autres, à travers la collecte de fonds et la prévention du cancer chez les adolescents », avait-il dit quelques semaines avant de mourir.

Article traduit de l'édition italienne par Elisabeth de Lavigne

Tags:
bonheurcancermaladietémoignage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
5
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement