Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Syrie : les évêques pris en otages depuis plus d’un an seraient en vie

© DR
Partager

Selon le journal Al-Akhbar, les deux évêques orthodoxes Yohanna Ibrahim et Boulos Yaziji, retenus en otages depuis plus d’un an, seraient en bonne santé.

Les deux évêques orthodoxes qui ont été capturés le 22 avril 2013, probablement par Asbat al-Ansar, un groupe affilié à Al Quaïda seraient actuellement en bonne santé et détenus près de la frontière turque, selon un rapport publié dans le journal Al-Akbar.

C’est la deuxième fois qu’un rapport de ce type nous parvient, le dernier remontait à plus d’un an (voir Aleteia) ! Ce premier rapport optimiste avait laissé la place au doute, et même à la crainte que les deux otages aient été assassinés. L’espoir est donc permis, mais la violence et la détermination des ravisseurs ne fait aucun doute. Lors de la capture, ils avaient assassinés le diacre qui conduisait la voiture où se trouvaient les deux évêques.

Ils semblent être ballotés par un groupe terroriste qui change d’allégeance. Asbat al-Ansar, auparavant fidèle à Al Nusra, a changé de camp pour rejoindre ISIL (l’Etat Islamique de l’Irak et du Levant). Al Nusra, branche d’Al Quaïda, « le front de soutien aux peuples du Levant », est désigné comme étant un groupe terroriste par les Nations Unies. Il était considéré comme l’organisation syrienne la plus agressive et la plus importante parmi celles qui œuvrent en Syrie contre le régime de Bachar Al Assad. Mais L’ISIL gagne du terrain, non seulement en attirant à elle des groupuscules comme Absat al-Ansar, mais aussi plus concrètement et brutalement sur le terrain en affrontant d’autres groupes de rebelles récalcitrants (voir Reuters), y compris des membres de Al Nusra. L’ISIL est aussi une branche d’Al Quaïda. Mais contrairement à Al Nusra, elle est surtout composée d’étrangers, ayant reçu un entraînement en Irak. Ce changement d’allégeance pourrait compliquer les tentatives de négociations, car l’ISIL contrairement à Al Nusra est une structure horizontale, sans hiérarchie bien définie, donc très difficile à appréhender.
 
 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]