Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Côte d’Ivoire : le cardinal Bernard Agré est décédé

AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI
CITE DU VATICAN, Vatican City : Ivory Coast Cardinal Bernard Agre leaves after a meeting of more than 100 out of the Roman Catholic Church's 203 cardinals on November 19, 2010 at The Vatican. Cardinals from around the world met for unprecedented talks on paedophile priests, as activists called for the Church to end "symbolic gestures" and release files about the abuses. AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI
Partager

l’archevêque émérite d’Abidjan est décédé à l’âge de 88 ans, le lundi 9 juin, à Paris, où il avait été hospitalisé.

10/06/2014

« Notre bien aimé Bernard Card. Agré s’est endormi dans l’espérance de la résurrection ce lundi à Paris. Puisse le Seigneur lui accorder le repos et la paix éternels (…) », annonce la conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, aussitôt après le décès de l’archevêque émérite d’Abidjan.
 
Le Cardinal Bernard Agré est décédé à l’âge de 88 ans, le lundi 9 juin à Paris, où il était hospitalisé depuis un mois suite à une dégradation de son état de santé en janvier dernier. Aujourd’hui la nouvelle fait la une de toute la presse ivoirienne : « L’église catholique en deuil », titre le quotidien pro gouvernemental Fraternité Matin, « Cardinal Agré, adieu ! Hommes de Dieu, Chrétiens et musulmans pleurent l’Archevêques émérite d’Abidjan », ajoute-t-il. Le « Cardinal Agré est mort en pleine Pentecôte (…) la Côte d’Ivoire est en deuil, elle vient de perdre l’un de ses prêtres les plus illustres », titre et commente le quotidien Soir Info.  Pour Le Courrier d’Abidjan, « le Cardinal Agré a tiré sa révérence ». (StarAfrica)
 
Ordonné prêtre en 1953, le cardinal ivoirien, originaire de Monga, dans le diocèse d’Abidjan,  avait été créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février 2001, devenant ainsi le premier cardinal ivoirien à avoir participé à l’élection d’un pape, notamment à celle de Benoît XVI en 2005.
Il aura été l’un des médiateurs dans la crise politique et militaire  qui  – entre coup d’Etat, guerre civile, et assassinats politiques – a secoué le pays pendant plus d’une décennie, après la mort en 1993  du père de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Houphouët Boigny, et une succession de présidences mal ou difficilement assurées.  Réputé pour être un homme qui n’avait pas la langue dans sa poche, il exhortait sans cesse les chrétiens au pardon et à être de vrais témoins de l’espérance dans leurs milieux respectifs.  « Soyez des témoins du pardon, un geste continu sans rien attendre en retour. Aimez davantage ceux qui vous détestent et qui veulent détruire (…) », lançait-il à chaque fois qu’il en avait l’occasion.
 
Le pape François a souhaité s’unir par la prière aux pasteurs et fidèles de Côte d’Ivoire, aujourd’hui en deuil, en leur adressant un télégramme de condoléances ainsi qu’aux membres de la famille du défun. Il  prie le Seigneur « d’accueillir dans sa paix et dans sa lumière ce fidèle Pasteur qui a servi avec foi et générosité l’Eglise durant les longues et fructueuses années de son pontificat … un homme de Dieu passionné par l’annonce de l’Evangile, et le développement humain et spirituel des personnes ».
 
IC

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]