Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Violences contre les chrétiens en Indonésie : le sultan de Yogyakarta dénonce l’inaction de la police

© DR

Le Sultan de Yogyakarta en Indonésie

Eglises d'Asie - publié le 05/06/14

Seule une application sans faille de la loi, ferait reculer les attaques, souligne le sultan qui est aussi gouverneur de la région.

05/06/2014

« Nous l’avons tous constaté ; cela ne peut être nié », a déclaré le sultan Hamengkubuwono X, face à la montée des attaques à caractère religieux dans la province de Java-Centre. La police semble impuissante. face à des groupuscules islamistes radicaux déterminés, eux, à poursuivre leurs actions « coups de poing » contre la construction d’écoles ou de lieux de culte.

En l’espace de huit jours, rapporte Eglises d’Asie, deux incidents se sont produits dans la région de Yogyakarta, une ville habituellement connue pour les bonnes relations qu’y entretiennent les différentes communautés de croyants.  Le 29 mai, dans la demeure d’un catholique à Pangukan, dans le district de Sleman, au nord-ouest du centre de Yogyakarta,  sept personnes ont été assaillies et blessées par une dizaine d’hommes, tandis qu’elles récitaient le chapelet ; le 1er juin, toujours dans le district de Sleman, des islamistes ont saccagé à coups de pierres un édifice de l’Église pentecôtiste, brisant tous ses vitraux, sous prétexte que « l’église ne disposait pas du permis nécessaire [pour fonctionner comme lieu de culte] ».

Selon le sultan Hamengkubuwono X, engager le dialogue avec les groupes extrémistes qui se livrent à de telles actions ne sert à rien. Il est en revanche nécessaire, que la police fasse respecter la loi.

Ces deux affaires renvoient à un problème récurrent depuis des années en Indonésie, particulièrement depuis 2006, date à laquelle a été amendé un décret de 1969 relatif à la construction des lieux de culte pour les six religions reconnues par les autorités indonésiennes (islam, protestantisme, catholicisme, hindouisme, bouddhisme et confucianisme). La complexité des règles en vigueur et le droit de veto accordé de facto au voisinage font qu’il est extrêmement difficile pour un groupe religieux minoritaire d’obtenir un permis de construire pour un lieu de culte.

Les organisations de défense des droits de l’homme ou de promotion du dialogue interreligieux dénoncent « une culture de la violence » encouragée par l’impunité de ces actions punitives. Dans sa Lettre pastorale de Pâques dernier, Mgr Johannes Maria Trilaksyanta Pujasumarta, évêque catholique de Semarang (dont le territoire comprend la région de Yogyakarta), avait exprimé lui aussi son inquiétude face à la montée de la violence, y compris celle exercée contre les chrétiens. « On a recours à la violence dans les affaires ayant trait à la construction d’écoles ou de lieux de culte chrétiens. (…) Et ce qui me soucie particulièrement, c’est que les assaillants sont des gens du cru, qui, de surcroît, sont appuyés par certains éléments qui, au contraire, devraient protéger ce pays », dénonçait-il.

Pour une information complète : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/indonesie/2014-06-03-attaques-de-lieux-de-culte-chretiens-le-sultan-de-yogyakarta-denonce-l2019inaction-de-la-police

IC

Tags:
ChrétiensIndonésiepersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement