Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Une cravate pour un emploi

DR / Wikimedia
cravates
Partager

Découvrez l’association Cravate Solidaire, qui aide les chômeurs en leur fournissant gratuitement une tenue appropriée pour leurs entretiens d’embauche.

Aristote avait raison, lui qui faisait du vêtement un "prédicament", c’est-à-dire l’un des attributs spécifiques de l’animal social qu’est l’homme ! En effet le textile semble décidément être un vecteur de solidarité ! Après le lavoir solidaire, qui permet à des personnes en difficulté de venir laver leurs vêtements tout en ayant la possibilité d’y trouver de l’aide et des conseils, voici la Cravate Solidaire.
 
Le concept de cette association née en 2012 est très simple : fournir gratuitement aux chômeurs des tenues pour leur entretien d’embauches car, comme le dit Nicolas Gradziel, co-fondateur de cette association, « l’habit ne fait pas le moine,  mais il y contribue ». Accompagné de Yann Lotodé et Jacques-Henri Strubel, qui comme lui sont étudiants à l’École des dirigeants et créateurs d’entreprise de Paris, il commence à récupérer des tenues grâce à des dons.

SI les débuts sont difficiles, le concept plaît beaucoup aux médias : en avril 2013, les trois compères passent même au Grand Journal de Canal+, «alors que nous n’avions encore aidé que deux personnes » déclare Nicolas. Ce passage bientôt relayé par d’autres médias tel que 20minutes ou Grazia leur assure une petite notoriété, qui facilite la mise en place de partenariats avec des institutions et d’autres ONG. Depuis, ce sont environ 200 demandeurs d’emploi qui ont bénéficiés des tenues et des conseils prodigués par l’association, et l’équipe compte bien atteindre les 500 d’ici la fin de l’année 2014.

Une équipe d’experts pour ceux qui en en besoin.

Car ils ne fournissent pas que des tenues, mais bel et bien une stratégie complète de communication pour aider la personne à se mettre en valeur. Une bloggeuse, mademoiselle Oz, spécialiste ès mode, leur prodigue conseils et avis quant à la tenue à choisir. Après la forme, vient le fond : chaque personne peut avoir un entretien avec Benjamin Bachole, bénévole au sein de l’association et professionnel de la communication. Il épluche leur CV, corrige les fautes, les met en situation pour qu’ils soient parés pour le grand jour.

N’hésitez pas à faire un don si vous avez dans vos placards des chemises ou des vestes en bon état, mais que plus personne ne met jamais : cliquez sur ce lien pour accéder au site de Cravate Solidaire.

Source: Libération