Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconÉglise
line break icon

Jérusalem : Gabrielle, la religieuse qui a vu 8 papes

© M. Mezzera/Terrasanta.net

Clarisses de Jérusalem

Corrado Paolucci - Publié le 28/05/14

Elle est française, âgée de 92 ans, et cultive un grand amour pour la figure du Pape. Une des personnalités à découvrir dans le couvent des Clarisses à Jérusalem.

27/05/2014

Elle est née le 6 février 1922, jour de l’élection de Píe XI. Et ce fait a marqué sa vie.  C’est que Sœur Gabrielle, 92 ans, dont 40 à Jérusalem dans l’ordre cloîtré des Clarisses, a un amour inné pour la figure du Pape. Et sa longévité lui a permis de suivre la vie de huit papes : Pie XI, Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean Paul Ier, Jean Paul II, Benoît XVI, et maintenant le pape François. Un record !

La clôture dans les Lieux Saints

Mais  que signifie être une religieuse cloîtrée en Terre Sainte? La réponse vient de sœur Cristiana, originaire d’Orvieto, en Italie, et depuis six ans Mère Abbesse du couvent des Clarisses de Jérusalem : « Nous sommes comme une sphère en verre, sur nous se concentre l’attention de l’extérieur, en particulier des Israéliens  qui, par curiosité pour notre vocation, viennent nous voir ».




© Miriam Mezzera/ATS Proterrasancta

7 religieuses venues du monde entier  

« Nous ne sommes que sept, mais nous sommes internationales. Les unes viennent de France, d’autres du Rwanda, ou encore d’Italie. Cela signifie que nous vivons en contact avec des cultures, des expressions et des modes de vie religieuse  très différents. Un exemple ? Les sœurs rwandaises  vivent une foi très jeune, le christianisme étant arrivé dans leur pays il y a seulement cent ans. Et ce fait est une richesse, car il nous aide à revenir à la fraîcheur des origines. Nous de notre côté, nous les aidons à mûrir leur foi ».

La rencontre avec le Pape François

Un sourire éclaire le visage de sœur  Cristiana lorsque nous l’interrogeons sur la venue du pape: « lundi nous sommes allées à Gethsémani. Pour  nous, c’est exceptionnel de quitter le couvent ». Soeur Gabrielle est la plus excitée : Pensez que lorsque le pape Benoît est venu, elle est allée embrasser sa chaise ! », raconte  sœur Cristiana.

Article traduit de l’édition espagnole d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne

Tags:
clarissesjerusalemPape FrançoisTerre sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement