Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconActualités
line break icon

Birmanie : Caritas Internationalis sur le terrain

Ye Aung Thu

Mathilde Dehestru - Publié le 27/05/14

Face à l’ampleur que prend le conflit qui oppose le gouvernement birman et les indépendantistes, Caritas Internationalis va déployer un plan humanitaire de grande envergure.

La confédération catholique Caritas Internationalis a lancé un plan d’urgence afin de répondre aux besoins croissants au Myanmar (Birmanie), dévasté par les conflits indépendantistes notamment au nord du pays. L’ampleur que prend la situation est inquiétante alors que la Birmanie connait un état de guerre civile latent depuis son indépendance en 1948. Sur les 100 000 personnes qui ont été déplacées dans l’État Kachin et dans le nord de l’État Shan depuis juin 2011, l’association en aidera plus de 37 000 grâce à son plan d’actions humanitaires.

Caritas Internationalis prévoit un budget de 1,7 M d’euros sur une durée d’un an. Souhaitant une action durable, cette initiative a pour dessein majeur d’apporter une aide globale aux réfugiés : au sein des 48 camps des diocèses de Mytkyina, Bhamo et Lashio, le plan humanitaire vise à apporter non seulement un soutien matériel – colis alimentaire, logements –, mais également social – éducation des enfants, formation au personnel local, sensibilisation aux risques – et sanitaire – accès à l’eau, aide psychosociale pour les plus vulnérables, services de santé. « Les gens sont très démoralisés (…) ils ont désespérément besoin de vivre en sécurité, de protection pour eux-mêmes et pour les membres de leur familles », explique Zono Mania, chef de projet de Caritas Internationalis basé au Myanmar.

Des milliers de personnes fuient le conflit au Myanmar et le nombre de déplacés augmente de jour en jour. Caritas apportera son aide dans cinq camps de plus de 400 abris. Près de 7 600 enfants vivent dans ces camps. Le plan humanitaire en fait une de ses priorités : Caritas souhaite créer des espaces dans lesquels ils pourront étudier en rénovant les écoles déjà existantes.

Aujourd’hui, plus de 50 000 personnes sont logées dans les zones échappant à l’attention du gouvernement, lorsque 10 000 autres vivent accueillies par des familles. Le conflit qui oppose les indépendantistes, menés notamment par la KIA  – Kachin Independence Army – et la KIOKachin Independence Organisation – contre le gouvernement entraine une véritable crise humanitaire dans le pays, dévasté par les bombardements de villages et des insurrections incessantes. 

Source:Caritas Internationalis

Tags:
birmaniecaritasindependancemyanmar
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement