Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconAu quotidien
line break icon

ONU : Le Saint-Siège encourage l’allaitement en public

AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO/HO

Isabelle Cousturié - Publié le 23/05/14

Pour le représentant du Saint-Siège à l’assemblée mondiale de la santé, Mgr Zimowski, il s'agit d'une excellente pratique, qui ne saurait en aucun cas être empêché même sur… un lieu de travail !

23/05/14

Le Saint-Siège encourage l’allaitement maternel, y compris en public et sur les lieux de travail, a plaidé Mgr Zygmunt Zimowski, président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, à la tribune de la 67e Assemblée mondiale de la santé (19-24 mai), à Genève.

Pour l’OMS, l’allaitement est le moyen idéal pour apporter aux nourrissons tous les nutriments dont ils ont besoin pour grandir et se développer en bonne santé. L’organisme en a donc fait un des grands objectifs de sa stratégie de développement dans le monde entier, accueilli avec satisfaction par le Saint-Siège : « L’allaitement maternel est une protection importante contre la malnutrition des enfants », a déclaré Mgr Zimowski, « il doit donc être protégé et encouragé dans le cadre des soins de première nécessité à leur endroit », tout comme « il doit y avoir des lois qui garantissent sa pratique sur les lieux de travail et en public».

À propos de l’allaitement en public, le représentant du Saint-Siège, a rappelé que le pape François lui-même encourageait les mères à « ne pas hésiter à allaiter leurs enfants dès qu’ils ont faim ». En janvier dernier, il leur avait dit, dans un climat familial et détendu : « Certains vont pleurer, parce qu’ils ne sont pas à leur aise, ou parce qu’ils ont faim. S’ils ont faim, mamans, donnez leur à manger ! …Il y a tellement d’enfants qui pleurent parce qu’ils ont faim » (Aleteia).

Quelques semaines auparavant (décembre 2013), dans un entretien à Andrea Tornielli pour Vatican Insider, il avait parlé de la souffrance des enfants dans le monde et de leurs pleurs quand ils ont faim, en racontant une petite anecdote : « Il y a tellement d’enfants qui pleurent parce qu’ils ont faim. Lors de l’audience générale du mercredi, l’autre jour, il y avait une mère et son enfant de quelques mois de l’autre côté des barrières. L’enfant pleurait vraiment beaucoup quand je suis passé. La mère le câlinait. Je lui ai dit :
« Madame, je pense que l’enfant a faim ».
« Oui, il est probablement temps » a-t-elle affirmé.
« S’il vous plaît, donnez-lui quelque chose à manger » lui ai-je répondu. Elle était intimidée et ne voulait pas allaiter en public tandis que le Pape passait. 
J’aimerais dire la même chose à l’Humanité : Donnez aux gens de quoi manger ! Cette femme avait du lait à donner à son enfant comme nous avons assez de nourriture dans le monde pour tous nous nourrir ».

Pour le pape François, quoi que peuvent en dire  les crispés ou les réfractaires qui empêchent les femmes de nourrir leur enfant sereinement ou confortablement, pas question de faire attendre un enfant qui a  faim… même en public !  Et ça ne date pas d’hier, comme le montre la photo ci-dessous prise lors d’une messe à Buenos Aires. C’était en mars 2005 lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires.





Le 21 mai, les États Membres de l’OMS ont approuvé le cadre mondial de suivi concernant la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant. Il avait été demandé au Secrétariat de l’OMS d’élaborer des recommandations sur les formes inappropriées de commercialisation des aliments de complément – des aliments destinés aux nourrissons et aux jeunes enfants qui sont encore allaités au sein. Aujourd’hui le nombre d’enfants présentant un retard de croissance dans le monde est en recul alors que celui des enfants présentant un surpoids augmente.

Pour en savoir plus : http://www.who.int/features/factfiles/breastfeeding/fr/

Tags:
allaitementonusaint siegeVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement