Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconCulture
line break icon

Elias, le chef qui cuisinera pour le Pape François à Bethléem

© Corrado Paolucci/Aleteia

Corrado Paolucci - aleteia - Publié le 23/05/14

Il aime la cuisine italienne, mais c’est surtout un expert en plats orientaux. Voici en avant-première le menu du déjeuner que le Pape partagera avec les familles de Bethléem.

23/0572014

« Mon équipe et moi sommes très émus, nous avons su il y a seulement trois semaines que nous devions préparer ce repas. Mais nous sommes prêts et serons très professionnels, car le Pape n’a encore jamais goûté notre cuisine. Nous  allons commencer demain à préparer les plats pour dimanche ». Elias, arabe catholique de 33 ans, chef cuisinier à l’occasion du repas que le Pape François prendra avec les familles pauvres de Bethléem.

L’amour du détail
« Nous serons 7 cuisiniers pour 70 personnes. Le Pape veut un menu simple  et nous ferons ce qu’il nous demande, en mettant tout notre amour dans la préparation ; tout sera soigné dans les moindres détails,  en cherchant à créer  un mélange entre la cuisine locale et un style gourmet ».

Le menu
Le menu respectera donc la tradition palestinienne : « Comme entrée : une salade paysanne composée de figues, de roquette et d’autres légumes frais de saison. Ensuite, des hors d’œuvre variés chauds et froids », continue Elias. « Puis ce sera le filet de bœuf  sur le gril. Et enfin les pâtisseries palestiniennes typiques faites maison, comme le baklava, plus une délicieuse glace à la pistache  confectionnée avec des ingrédients italiens."

Le Pape témoin du Christ
Elias est un grand admirateur du pape François : « Je suis tout ce qu’il dit, tous les jours. Il est le premier témoin du christianisme et je suis certain que, lorsqu’il arrivera sur cette terre, il réalisera la souffrance de notre peuple ». Si Elias avait l’occasion d’échanger deux mots avec le Pape,  que lui dirait-il ? : « Je lui demanderai d’aider les chrétiens locaux, de faire quelque chose pour alléger les souffrances de tous ».



Article traduit de l’édition italienne d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne

Tags:
bethleemcuisinePape FrançoisTerre sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement