Aleteia

Comment attirer les gens à la messe ?

© Gustavo Kralj / Gaudium Press
Partager
Commenter

En préservant l’identité propre du Mystère et en soignant la forme du sacrement.

 

Pour atteindre cet objectif, le blogueur conseille de ne pas diviser l’Eucharistie dans le but d’attirer, mais de préserver son identité du début à la fin. « Aucune partie de l’Eucharistie devrait être une publicité pour l’Eucharistie. Aucun ‘type’ de Messe – une  ‘Messe contemporaine ‘ ou une  ‘Messe de jeunes’- ne devrait être réduite à une étape vers une  « Messe plus mûre ».
Pour le blogueur, le caractère de l’Eucharistie comme sacrement et sacrifice est suffisant en soi et le travail se borne à « permettre que l’Eucharistie soit ce qu’elle est ». « En travaillant dur pour révéler l’Eucharistie comme mystère pascal selon les enseignements de l’Église, nous attirons, parce que la différence est toujours une force  qui attire et unit plus que la similarité »  propose Barnes. Pour lui, le confort doit être supplanté par l’amour, «  cette merveilleuse et inconfortable extase vers ce que nous ne sommes pas. On évite ainsi le risque que ce qui est fait pour attirer gâche l’intention même dans laquelle on attire les personnes au mystère de l’Eucharistie. « Que vos vies soient ce qui attire les gens à la liturgie, que notre vie comporte cette similarité, ce récit vertueux et naturel qui créée la condition nécessaire de confort pour attirer les gens près du mystère, mais de grâce permettez que le mystère continue à être un mystère, exhorte-t-il. Cette perspective redécouvre la valeur de l’Eucharistie et préserve tradition et liturgie de la crainte de ne pas être compris ou suffisamment proche des gens.

« La vérité sur les personnes est étrange, nous voulons ce que nous ne pouvons pas avoir, nous sommes intéressés par ce que nous ne pouvons pas comprendre et nous  sommes comblés par une rencontre qui est au-dessus de nous plus qu’une rencontre qui  cadre aisément avec nos vies, souligne Barnes. « Accentuez le mystère avec l’accent qui est présent au sein de la liturgie ; faîtes-le pour aucun autre motif que l’amour du mystère, et l’amour du prochain,  afin que ceci vous provoque, vous donne une raison et une motivation  pour vous lancer vers la source même de l’amour : la Divine Liturgie", conclue-t-il.
 
(Avec informations  de Bad Catholic dans Patheos.com)                                         
Article publié initialement par Gaudium Press et traduit de l’édition espagnole d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]