Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le manuscrit du « Voyage au bout de la nuit » de Céline bientôt publié

© public domain
http://louisferdinandceline.free.fr/indexthe/voyage/vente.htm
Partager

Plus de 50 ans après la mort de l’écrivain français, le manuscrit de son chef-d’œuvre est publié pour la première fois.

13/05/2014

« Etre seul, c’est s’entraîner à la mort ». « L’amour c’est l’infini, mis à la porté des caniches ». « Avec les mots, on ne se méfie jamais suffisamment ». Les mots de Céline dans son œuvre Voyage au bout de la nuit résonnent encore.Au-delà d’une intensité bouleversante, ce sont également des mots qui condamnent et accusent, portés par une franchise parfois déstabilisante.

Écrit entre 1928 et 1931, le manuscrit original d’un des plus grands chefs d’œuvre du XX° siècle va être édité par les éditions des Saint-Pères, en mille exemplaires numérotés – a rapporté Le Point. Ce trésor pèse plus de 4 kilos pour y préserver près de mille pages raturées, reprises et corrigées. Au fil de la lecture, on y découvre délicieusement le cheminement de la pensée de l’auteur. Les corrections nous révèlent ses doutes, les nombreuses ratures reflètent les démons du génie perdu, d’autres mots rédigés avec une très nette assurance nous font part de ses certitudes.
 
Ce document unique renferme en lui une mystérieuse histoire. Au-delà de ce bijou stylistique et littéraire, se profile la disparition étonnante du manuscrit en 1943, lorsque Céline décide de le vendre à un marchand d’art pour 10 000 francs et un petit tableau de Renoir. Depuis, le trésor littéraire ne fait plus parler de lui et les chercheurs le pensent perdu.
 
Et pourtant, soixante ans plus tard, le manuscrit de l’œuvre que l’on considérera comme la plus singulière de la littérature contemporaine refait surface. Mystérieusement, le libraire Pierre Bérès retrouve le bijou de 4 kilos et le met aux enchères en 2001. Il sera acheté pour 1, 67 millions d’euros par la BNF.
 
Louis-Ferdinand Céline est un écrivain qui a profondément marqué la littérature française du XX° siècle en introduisant un frisson nouveau dans le roman. L’écrivain engagé n’a jamais dissimulé ses pensées pessimistes et anarchistes, ni ses propos anticapitalistes, souvent teintés de nihilisme. Au cœur d’une société divisée, en plein désarroi face au conflit des idéologies, les œuvres de ce magicien du style qui aura su mêler l’écriture littéraire à l’argot, et l’émotion à la dénonciation, ont souvent déclenché polémiques et indignations. Ecrivain sans égal, il est considéré comme l’un des plus grands novateurs de la littérature française de son époque, et pourtant, les critiques se déchainent à chacune de ses publications et les écrivains ne reconnaissent pas ce hors-la-loi littéraire pour leur pair.

Lors d’un documentaire réalisé en 1960, un an avant la mort de l’écrivain controversé, les mots qu’emploie le journaliste ne peuvent mieux révéler l’ambigüité d’un artiste fou au talent indéniable. Non sans gêne, le journaliste avoue alors : « Avant de vous présenter ce documentaire, nous avons hésité. Car cet homme, après avoir publié un chef-d’œuvre incontestable [Voyage au bout de la nuit], a multiplié les occasions de se faire haïr. Il a eu des attitudes politiques et philosophiques dont on pourrait dire qu’elles relèveraient d’un certain délire. Mais cet homme est un génie. »
 
L’œuvre magistrale Voyage au bout de la nuit a non seulement marqué l’histoire littéraire française, mais a également inspiré les plus grands artistes. Jim Morrisson fait ainsi référence au chef-d’œuvre de Céline dans la chanson End of the Night. Dans son œuvre Sur la route, Jack Kerouac fait largement référence au roman ; et Tardi, qui l’a magnifiquement illustré il y a quelques années, va jusqu’à en citer un extrait dans C’était la guerre. L’écrivain Charles Bukowski considérait Céline comme le plus grand auteur français de tous les temps, lorsque Marc-Edouard Nabe le qualifie de « génie pur ».

La sortie officielle de 1000 exemplaires est annoncée pour le 2 juin. Ces exemplaires, d’ores et déjà disponibles en pré-commande seront proposés à 200 euros. 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]