Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconPolitique
line break icon

Europe : l’Eglise au chevet de la construction européenne

Philippe Oswald - Publié le 12/05/14




Il ne s’agit pas d’agiter nos racines chrétiennes comme un chiffon rouge sous le nez des athées, mais de rappeler que la culture occidentale, grâce à son double héritage gréco-romain et, plus encore, judéo-chrétien, a élaboré une anthropologie à vocation universelle, devenue, en effet, peu ou prou, un point de repère pour le monde entier. L’actuelle mobilisation pour sauver les jeunes nigérianes enlevées par Boko Haram, l’indignation mondiale que provoque ce rapt barbare, manifeste que certaines valeurs chrétiennes telles que le respect de la personne humaine, de la femme, de l’enfant, de la liberté, ont désormais droit de cité sur la majeure partie de la planète – au grand dam, précisément, des islamistes pour lesquelles « l’éducation occidentale est un péché » (ce serait approximativement la signification de « boko haram » en langue haoussa). 

Le grand paradoxe contemporain des droits de l’homme
Le paradoxe est que les Occidentaux et particulièrement les Européens, ou du moins leurs élites, tout en se faisant les hérauts des droits de l’homme et en proclamant imprescriptibles les crimes contre l’humanité, n’ont plus l’air de bien savoir ce qu’est un homme. Trop d’entre eux donnent même l’impression qu’ils ne veulent plus le savoir, afin de promouvoir une identité humaine à géométrie variable, révisable au gré de l’opinion ou plutôt des faiseurs d’opinion. C’est ainsi qu’après avoir légalisé l’avortement à titre d’exception, ils l’ont fait passer pour un droit au mépris de la vie des êtres humains les plus faibles ; puis ils se sont attaqués à l’identité et à la différence sexuelle dans l’éducation et dans le mariage ; enfin, ils ont engagé et déjà gagné dans plusieurs pays d’Europe la bataille pour la légalisation de l’euthanasie.  
Aussi, la question qui se pose aujourd’hui au niveau de l’Europe n’est pas d’abord celle de l’économie et du rôle de l’euro, aussi importants que soient en effet ces problèmes économiques et financiers au demeurant des plus complexes. Mais l’économie est une servante, pas un maître, sinon elle devient, comme l’argent et par lui, un tyran.

L’Europe, au service de quelle humanité ?
Pour l’Eglise, la question que soulève plus que jamais aujourd’hui la construction européenne est celle de l’homme : quelle humanité voulons-nous ? Le but de l’Église est d’aider l’Europe à y discerner la question architectonique -celle dont dépend tout le reste- et à y répondre en ne faisant aucun compromis sur les principes fondamentaux de la loi naturelle et de l’anthropologie humaine qui sont tenus aujourd’hui pour négligeables ou pire, pour révolus.
Les évêques européens, réunis en colloque pour le 50e anniversaire du Traité de Rome en 2007, avaient précisé dans un message les points essentiels de la construction européenne :
La patience : « Nous considérons de notre devoir de poursuivre la construction européenne dans le temps, ayant à l’esprit qu’il s’agit d’une entreprise séculaire. Il a fallu plus de cent ans à nos ancêtres pour construire une cathédrale pour quelques-uns ; en cinquante ans, nous avons bâti une nouvelle  cathédrale pour tous les Européens… »
Le dialogue : « C’est en dialoguant sur et pour le bien commun des citoyens que nous contribuerons à une forte cohésion sociale, qui est aujourd’hui si importante et nécessaire à l’Europe… »
Le respect de la dignité humaine : « Nous demandons que l’UE soit guidée par les valeurs et les principes qui ont inspiré l’unification européenne depuis ses débuts. Il s’agit de la dignité humaine, l’égalité entre homme et femme, la Paix et la Liberté, la réconciliation et le respect mutuel, la solidarité et la subsidiarité, l’État de Droit, la Justice et la recherche du bien commun …»
Le respect des droits et devoirs qui en découlent : « Nous souhaitons que la solution institutionnelle qui sera atteinte sauvegarde la dignité humaine et les valeurs qui en dérivent, comme la liberté religieuse dans toutes ses dimensions, les droits institutionnels des Églises et des communautés religieuses, et qu’elle reconnaisse explicitement l’héritage chrétien de notre continent. 
Enfin, l’engagement :« Nous, Chrétiens, nos communautés, nos associations et mouvements contribuerons par notre engagement à soutenir les initiatives qui respectent authentiquement la nature humaine créée à l’image et dans la ressemblance de Dieu, telle que révélées en la personne de Jésus-Christ et qui, dans cette optique, œuvrent de manière authentique en faveur de la réconciliation, de la Paix, de la Liberté, de la solidarité, de la subsidiarité, de la Justice. »

Un appel renouvelé en 2014
La Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE)  a publié (20/03/2014) une déclaration en vue des élections européennes 2014 dans laquelle les évêques réaffirment leur soutien au projet européen « inspiré par une vision noble de l’homme » et encouragent tous les citoyens de l’UE à engager un dialogue constructif avec leurs députés européens. Ils soulignent également les sujets qui devraient représenter une préoccupation majeure non seulement pour les chrétiens mais aussi pour tous les hommes et femmes de bonne volonté soucieux de l’héritage qu’ils veulent léguer à leurs enfants.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
électionsEurope
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement