Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconCulture
line break icon

Découvrez La Boussole, le premier "Mook" d'inspiration chrétienne

DR

La Boussole

Judikael Hirel - Publié le 12/05/14

Le n°1 de La Boussole est disponible en librairie. Forte de 19 auteurs et 224 pages, la vision éditoriale de ce semestriel à ne rater sous aucun prétexte s'inspire en droite ligne de l’humanisme chrétien.

12/05/14

Lancer une nouvelle revue est toujours un pari, plus encore dans un contexte de forte crise de la presse. Jamais il n’y aura eu autant d’informations à la portée de tous gratuitement, et jamais nous n’aurons eu à notre disposition, notamment via le Net, sur nos smartphones, nos tablettes et nos PC, autant d’informations éphémères ou de piètre qualité. La seule solution ? Réfléchir, oser changer les règles du jeu, s’en sortir par le haut, par la qualité du fond comme de la forme, ainsi qu’en s’affranchissant des contraintes des kiosques à journaux, mortifères pour les petits éditeurs, pour partir à la conquête des librairies.

C’est là tout le concept du "Mook" (magazine  + book), à mi-chemin entre magazine et livre, un concept dont la validité aura notamment été prouvée en France par le succès de la revue XXI. Fondée et dirigée par Bruno Jauffret et Annet Sauty de Chalon (alias Louis Daufresne, bien connu des auditeurs de Radio Notre Dame), La Boussole est un tout nouveau "Mook" publié par les Éditions du Cerf, disponible en librairie depuis le 5 mai.

La vision éditoriale de ce nouveau Mook se caractérise par son inspiration de l’humanisme chrétien. Une inspiration qui se traduit par des thématiques axées sur la responsabilité personnelle et le bien commun. Il s’adresse à celles et ceux qui sont en quête de sens dans un monde en perpétuelle mutation. La devise de ce nouveau Mook affiche d’ailleurs clairement la couleur : vous faire avancer dans la vie.

"J’ai lancé le magazine de mes rêves, confiait récemment Bruno Jauffret (lire ici). Faute d’avoir trouvé la revue dont je rêvais, j’ai tout de même rejoint différents mouvements de réflexion, qui répondaient à des attentes variées, et parfois tous azimuts: comment réussir au mieux ma vie de couple? Est-il possible d’associer humanisme et performance en entreprise? De quelle manière puis-je participer à bâtir une société plus humaine? J’ai été frappé par toute la richesse que j’ai retirée de ces rencontres, et l’idée d’adapter cette démarche au monde de la presse a germé progressivement. Puisque cette revue "générationnelle" n’existait pas, pourquoi ne pas la créer ? Etant un professionnel des médias depuis plus de 15 ans, je ne suis pas sans savoir que pour lancer une nouvelle revue, il faut "avoir la foi" ou être complètement fou. Je dirais plutôt: un peu des deux. Ma foi, qui est d’abord une confiance tenace en l’homme, m’a porté dans ce projet, que je vis comme un engagement personnel. Elle m’a guidé dans le positionnement retenu, dans sa capacité à rejoindre un public en attente de sens et de repères solides. Mais la foi ne suffit pas: il faut aussi un zeste de folie, qui libère la créativité, le talent, et qui m’a donné l’envie de m’investir à fond pour faire sortir concrètement cette revue, en y consacrant une large part de mon temps libre. Enfin, et c’est sans doute le déclencheur le plus important, ce projet n’a pu aboutir que grâce à des rencontres déterminantes. Celle du journaliste Louis Daufresne d’abord, qui a rapidement rejoint l’aventure, en apportant toute son expérience et sa passion. Par son intermédiaire, la seconde rencontre décisive fut celle de Jean-François Colosimo, qui venait à peine d’être nommé président du Cerf, et qui a cru dans ce projet."

Ce premier numéro a rassemblé pas moins de 19 auteurs d’horizons divers pour l’explorer (enquêtes, témoignages, exercices et conseils d’experts). "J’ai été conquis par ce nouveau mook générationnel et porteur de sens ", reconnaît Jean-François Colosimo, président du directoire des Editions du Cerf et ancien président du Conseil national du Livre. Le premier numéro s’intitule l’Autorité positive – comment elle peut changer notre vie. Dix-neuf auteurs dont la psychologue Sophie Benkemoun, la romancière Claire Bérest, l’ancien patron du guide Michelin Jean-François Mesplède ou la sexologue Thérèse Hargot ont contribué à cet opus qui s’adresse notamment aux parents d’ados désireux de mettre leur vie en cohérence :

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Livres
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement