Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Spectacle : Aux Invalides, les murs et les pierres parlent

© DR
Nuit aux Invalides
Partager

Saison 3 pour « la nuit aux invalides » à Paris ! Du 24 avril au 24 mai 2014, la cour d’honneur de ce monument s’embrase.

08/05/14

Sur plus de 250 mètres de façades, les dernières technologies du son et de la vidéo 3D sont mises au service d’un lieu hors du commun, l’un des plus visités de Paris.

Disons-le sans hésiter : la « nuit aux Invalides » est un objet artistique non identifié … à vous couper le souffle ! Pas complètement spectacle, pas complètement son et lumière. On n’est ni au Puy du Fou ni au Futuroscope. Expérience peu banale donc, déjà vécue par plus de 90.000 spectateurs.
L’émotion et le choc artistique sont intenses ; aucune récupération politique n’est possible : le spectacle est bien au-dessus de tout cela. En faisant parler les pierres, Bruno Seillier et les équipes d’AmaClio font un pari : réconcilier les visiteurs avec leur histoire. En 35 petites minutes, le pari est osé et gagné ! A travers trois témoins historiques, Louis XIV, Napoléon et de Gaulle, c’est le devoir de mémoire qui est honoré. Mais cette année 2014 contient aussi du nouveau. Pour le 70ème anniversaire de la Libération de Paris et le centenaire de la guerre de 14-18, une version renouvelée du spectacle est proposée. Les créateurs de cette fresque monumentale ont tenu à rendre tout spécialement hommage aux Poilus des tranchées et aux héros de 1944, sans changer la recette du succès des deux premières années : éblouir les sens, émouvoir les cœurs et enthousiasmer les spectateurs ! Non par nostalgie du passé mais pour servir une unité nationale toujours à tisser.

Lorsque résonnent les vers de Charles Péguy, qui concluent le spectacle (« heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle » superbement chantés), on réalise subitement que les Invalides sont devenus bien animés. Que la lumière et les ombres se sont fait les instruments d’une fresque tout à la fois spirituelle, artistique et historique. Sans complexe et sans esprit partisan. Sereinement, presque dans un murmure, on croirait entendre une dernière petite voix, plus intérieure et qui nous dit qu’un pays qui ne sait pas d’où il vient, ne peut savoir où il va.

http://www.lanuitauxinvalides.fr ; spectacles à 21h 30 et 22h 30, jusqu’au 24 mai 2014

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]