Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 11 avril |
Saint Stanislas
home iconCulture
line break icon

Festival : la solidarité vue par des clowns

©Sav'en rires

Mathilde Dehestru - Sud Ouest - Sav'en rires - Publié le 08/05/14

Lors du festival « Sav’en rire », du 9 au 11 mai, les clowns vous font rire en parlant de… surendettement et de société de consommation. Étonnant, mais efficace !

08/05/2014

Lorsque Sav’en rires, le Bataclown, le CRCC (Centre de Recherche sur le Clown Contemporain) et la Revue culture clown s’associent, le cocktail ne peut être qu’explosif. Les fruits de ces collaborations, pour la 6ème édition, verra le jour lors du festival Sav’En Rires du 9 au 11 mai à Samatan, dans le Gers.

Le festival propose cette année un thème pour le moins étonnant, lorsqu’il s’agit d’un évènement qui mêle bonne humeur et rires depuis six ans. Ainsi, au programme du week-end, sont prévues des réflexions sur la solidarité, la société de consommation, le surendettement ou la fin de vie. Des sujets qui sont loin de réjouir le pays dans le contexte économique et social actuel… Et pourtant, les clowns, par leur regard décalé et innocent, transportent les spectateurs dans une vérité ironique surprenante.

« C’est un pari, car l’évènement prend un virage et devient le premier festival de clown acteur social », s’enthousiasme le cofondateur du Bataclown. Transmettre des messages, faire réfléchir et apporter une sensibilité singulière : les clowns tiendront un rôle tout particulier lors de ce festival. « Le clown n’est pas un militant qui dénonce les choses. Mais il les vit et les ressent à sa manière, avec tendresse. Son regard décalé peut nous ouvrir les yeux sur ce que l’on ne voit plus et éveiller nos conscience », résume Bertil Syvander, fondateur du festival et de la compagnie Bataclown de Lombez.

Demandez le programme !

Tags:
festivalsolidarite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement