Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconActualités
line break icon

Pourquoi les catholiques n’ont pas de problème avec les théories de l’évolution et du Big Bang ?

DR

big bang

Daniel McInerny - Publié le 03/05/14

Tout simplement parce que la science n’explique pas tout. Elle ne réussit pas à expliquer le sens ultime de la réalité.

03/05/14

Le catholicisme  est très intéressé par les théories de l’évolution et du Big Bang. Nous, catholiques, n’avons aucune raison de nous joindre à nos frères chrétiens dans la défense des récits bibliques. Avant de vous expliquer pourquoi, je vous propose de lire ces deux courts extraits de documents importants: « Aujourd’hui, de nouvelles connaissances conduisent à reconnaître dans la théorie de l’évolution plus qu’une hypothèse. Il est en effet remarquable que cette théorie se soit progressivement imposée à l’esprit des chercheurs, à la suite d’une série de découvertes faites dans diverses disciplines du savoir. La convergence, nullement recherchée ou provoquée, des résultats de travaux menés indépendamment les uns des autres, constitue par elle même un argument significatif en faveur de cette théorie.».  

Et celui qui parle ainsi, c’est le Pape Jean-Paul II, dans son message de 1996 à l’Académie pontificale des Sciences. Il affirme que la théorie de l’évolution est  “plus qu’une hypothèse” : c’est le meilleur récit que nous possédons sur la façon dont ont surgi et se sont développées les espèces.

Maintenant, lisez cet extrait d’une homélie du pape émérite Benoît XVI à la fête de l’Épiphanie 2011 : « Nous ne devrions pas permettre que notre esprit soit limité par des théories   et qui — à tout bien considérer — ne sont pas du tout en opposition avec la foi, mais ne réussissent pas à expliquer le sens ultime de la réalité. Dans la beauté du monde, dans son mystère, dans sa grandeur et dans sa rationalité, nous ne pouvons que lire la rationalité extérieure, et nous ne pouvons manquer de nous laisser guider par celle-ci jusqu’à l’unique Dieu, créateur du ciel et de la terre ». Le contexte de ce paragraphe, une méditation sur l’étoile suivie par les rois mages jusqu’à la crèche de Bethléem, indique clairement que, quand il mentionne les « théories qui n’arrivent toujours qu’à un certain point »,  Benoît XVI pense à la théorie du Big Bang. À première vue, il semble la rejeter. Mais  si vous regardez de près, « ces théories ne  sont pas en opposition avec la foi ». 

Cela nous amène à la raison pour laquelle les catholiques non seulement n’ont aucun problème avec les théories de l’évolution et du Big Bang, mais les jugent même positivement. Pourquoi? Parce que les catholiques aiment la vérité, et croient que la vérité est fondamentalement une: ainsi, la vérité scientifique, étant vérité, ne peut pas contredire la vérité théologique. Autrement dit : les catholiques croient en la parfaite harmonie entre la foi et la raison. C’est pourquoi, nous n’avons pas peur d’accepter les théories scientifiques bien fondées.  

Une autre chose essentielle à comprendre à propos de la vision catholique de la science est qu’elle envisage les théories de l’évolution et du Big Bang comme des « causes matérielles». La théorie de l’évolution, par exemple, explique comment les espèces sont parvenues à être et comment, dans certains contextes, elles cesseront d’exister. La théorie du Big Bang explique comment la matière a formé l’univers physique. Les deux théories, par conséquent, sont très loin d’expliquer tout ce qui nécessite d’être expliqué, surtout en ce qui concerne les êtres humains.  
Comme le Pape Jean-Paul II fait observer dans le message à l’Académie pontificale des Sciences cité plus haut,  la théorie de l’évolution n’explique pas la nature de l’être humain, doué d’une âme intellectuelle qui aspire à survivre à la mort du corps. Cette lacune de la science est donc acceptable, car  c’est à la philosophie et à la théologie, et non aux scientifiques,  que revient la tâche d’apporter une explication.  

  • 1
  • 2
Tags:
evolution

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement