Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconÉglise
line break icon

Mexique : une Maison Emmaüs pour prendre soin des prêtres

© Francisco Osorio

casa Emaus

Jaime Septién - Publié le 02/05/14

Une fois accueillis dans ce centre, le premier de ce type au Mexique, des prêtres, et même des évêques, venant de tout le Mexique, et aussi des Etats-Unis, en sortent « recyclés » dans leur foi.

02/05/14

Dans le diocèse de Saltillo, au nord du Mexique, un nouveau projet de l’Eglise catholique a démarré durant la première quinzaine d’avril : la Maison  Emmaüs, destinée à la réhabilitation des prêtres en proie à une crise morale, spirituelle ou psychologique.  Elle se propose, en particulier,  de prévenir et résoudre des problèmes spécifiques susceptibles de conduire à la pédophilie, ce mal qui ces dernières années a plongé l’Eglise dans une crise sans précédent. Il s’agit du premier centre de ce type au nord du Mexique, qui accueillera aussi des prêtres venant des Etats-Unis. Il existe d’autres établissements similaires à Mexico et Guadalajara, où des prêtres sont traités pour des problèmes touchant aussi à l’alcoolisme ou même à l’anorexie.  

Jusqu’à 20 prêtres en même temps  
Après plus de trois années de travail à Monterrey, une Maison a été ouverte dans le campus de San Benito, situé dans la localité de El Tunal, dans la commune de Arteaga (Etat de Coahuila). Elle peut accueillir jusqu’à 20 prêtres en même temps, mais la demande est plus forte, et il existe une capacité installée pouvant accueillir davantage de prêtres ayant des problèmes.  
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le cardinal émérite de Guadalajara, Juan Sandoval Iniguez, archevêque de Guadalajara, qui a béni le Centre doté d’une chapelle, de dortoirs et de tous les services dédiés à la réhabilitation. Son fondateur et actuel directeur, le père Rodolfo Mora Becerra, missionnaire de Guadalupe a expliqué que le projet est né comme un engagement pris envers le Cardinal de Monterrey, Mgr Adolfo Suarez Rivera ; celui-ci, qui quelques mois avant sa mort, a demandé personnellement au nom de la province ecclésiastique où se trouve également le diocèse de Saltillo,  de commencer à prendre soin de prêtres affligés de problèmes spécifiques. « À partir de ce moment, Dieu a semé dans mon cœur cette graine, qui a germé ensuite et a donné naissance à ce qui se fait ici dans le diocèse de Saltillo. Le projet est intitulé Emmaüs parce qu’il s’agit de la rencontre des disciples avec le Ressuscité qui« leur redonne du courage pour aller de l’avant », a expliqué le père Mora Becerra.  

Seule la providence le sait  
Le centre compte également des services de psychologie, direction spirituelle, soins médicaux et la pension complète des pensionnaires. Le programme de réhabilitation pour les prêtres a une durée minimale de trois mois  et maximale de cinq mois.  Jusqu’ici, à Monterrey, ce sont 43 prêtres, dont trois évêques qui, selon le père Mora Becerra « sont sortis recyclés  dans leur foi et leur enthousiasme».  Ils viennent de différentes parties du Mexique, et aussi des Etats-Unis, où nous avons aussi des espaces. Il existe également une Fondation du Cénacle Emmaüs  A.C., qui bénéficie d’ores et déjà de l’autorisation canonique.

Article paru dans l’édition espagnole d’Aleteia, traduit par Elisabeth de Lavigne.

Tags:
mexiquepretre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement