Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chine : Le temple protestant de la « Jérusalem de l’Est » dynamité

Eglises d'Asie
Partager

Malgré la mobilisation des paroissiens, le Parti communiste chinois a opté pour la ligne dure : les bulldozer et les explosifs sont venus à bout du temple que les chrétiens de Wenzhou (province du Zhejiang) venaient de construire.

30/04/2014
 
 Il y a trois semaines (cf. Aleteia), nous vous faisions part de l’extraordinaire mobilisation des paroissiens du temple de Sanjiang, près de  la ville de Wenzhou (Sud Est de la Chine), surnommée la « Jérusalem de l’Est » en raison de sa forte minorité chrétienne. Les chrétiens évangéliques, qui appartiennent à "l’Eglise patriotique des trois autonomies" – supposée être soumise au Parti – ont bâti un lieu de culte de plus de 1000 m². Mais leur édifice a été jugé trop voyant. 
 
Malgré les tentatives de conciliations et la chaîne humaine, les bulddozers sont passés, détruisant tout en deux jours (28 et 29 avril 2014) annonce Eglises d’Asie, l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris. Cette destruction s’accompagne de mesures à l’encontre du clergé et des soutiens des chrétiens. « Au moins cinq responsables de l’église de Sanjiang et le Révérend Xu Kede, pasteur de la communauté voisine de Tengqiao, venu en soutien, ont été arrêtés durant le week-end », rapporte une source protestante à l’agence Ucanews. Dans la ville, quatorze croix surmontant des lieux de culte chrétiens ont été abattues, dont l’une sur une église catholique.
 
Pourtant, le vaste temple flambant neuf qui se dressait encore il y a trois jours dans la ville avait été classé en septembre dernier par la municipalité de Yongjia au nombre de ses « projets-modèle ». Mais l’autorité centrale du pays se montre beaucoup moins indulgente que les autorités locales, et justifie sa sévérité en évoquant l’illégalité d’une partie des constructions. La solution alternative envisagée un temps, à savoir démanteler uniquement la partie illégale des constructions, n’a finalement pas été retenue. 
 
Cette brutale crispation du pouvoir chinois rappelle sa très grande méfiance à l’égard de tout ce qui touche à la religion et en particulier au christianisme, "religion de l’Occident" à ses yeux. Jusqu’à présent, les efforts du Parti communiste pour expurger la religion ont échoué : sur les réseaux sociaux chinois, Jésus est plus populaire que Mao, et selon The Telegraph la Chine pourrait devenir le plus grand pays chrétien d’ici quinze ans.
 

 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]