Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconActualités
line break icon

De Gaza à Alep : « J’ai demandé à mes supérieurs d’aller en Syrie »

Andres Bergamini / AED

<em>Apr&egrave;s quatre ans pass&eacute;s aupr&egrave;s des paroissiens catholiques de la Bande de Gaza, S&oelig;ur Maria Nazareth, de l&rsquo;Institut du Verbe Incarn&eacute;, s&rsquo;appr&ecirc;te &agrave; partir pour une nouvelle mission &agrave; Alep en Syrie. Consciente du danger, elle s&rsquo;y rend avec clairvoyance et une infinie confiance en Dieu.</em>

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) - Publié le 29/04/14

Après quatre ans passés en territoire palestinien, Sœur Maria Nazareth, s’apprête à partir pour une nouvelle mission à Alep. Consciente du danger et avec une infinie confiance en Dieu, elle s'est confiée à l’AED.

28/04/14

« Nous devons sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres, pour aller vers les périphéries de l’existence, faire les premiers pas vers nos frères et nos sœurs, en particulier ceux qui sont le plus éloignés, ceux qui sont oubliés »
Sœur Maria Nazareth prend à la lettre cette exhortation lancée à toute l’Église par le pape François lors de sa première audience.

La religieuse d’origine argentine se prépare à se rendre au cœur du chaos, dans l’une des villes où se livrent les combats les plus féroces. « Je vais à Alep, dans le nord de la Syrie. J’y épaulerai mes deux consœurs qui aident l’évêque romain catholique d’Alep. Par ailleurs, je travaillerai dans une résidence universitaire pour jeunes filles chrétiennes »

En parlant de sa nouvelle tranche de vie à l’AED, Sœur Maria Nazareth, qui appartient à l’Institut du Verbe incarné, fondé en Argentine, respire le calme et la joie. Non, affirme-t-elle, elle n’aurait pas peur. « J’ai confiance en Dieu et en la Vierge Marie. En tant que religieux, nous nous trouvons sous sa protection particulière. En outre, les prières de tant de membres de ma congrégation m’accompagnent. Nos prêtres et sœurs prient particulièrement pour le Proche Orient. Nous le ressentons intensément. ».   

Sœur Maria Nazareth ne se fait aucune illusion. « Évidemment, je sais que c’est dangereux. Il peut arriver quelque chose. Rien que le voyage à Alep n’est pas exempt de dangers… Mais il peut m’arriver quelque chose partout. »

Et bien entendu la religieuse n’est pas envoyée à Alep contre son gré. Au contraire. « C’est moi qui ai demandé à mes supérieurs si je pouvais aller en Syrie, ce ne sont pas eux qui me l’ont demandé. C’est de coutume chez nous… ». Toutefois, avant de se voir confier sa nouvelle mission en Syrie, il a fallu qu’elle surmonte encore un obstacle : ses parents devaient donner leur accord. Les supérieurs ne veulent pas prendre de décision allant à l’encontre de la volonté de la famille. Elle a donc téléphoné à sa mère qui lui a répondu : « Tu es religieuse depuis vingt ans, ta décision ne sera certainement pas facile à accepter pour nous. Mais nous savons que tu es heureuse en la prenant et c’est la volonté de Dieu pour toi. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas refuser. Nous prions pour toi et nous sommes avec toi. »

Ce sont des paroles que Sœur Maria Nazareth a déjà entendu une fois. En effet, elle travaille depuis presque quatre ans dans une région qui peut aussi être considérée comme mission difficile : la Bande de Gaza, bouclée par Israël et gouvernée par le Hamas islamiste. La religieuse servait depuis 2010 dans la paroisse romaine catholique de Gaza-Ville, suivie par sa congrégation.

Lire l’article dans son intégralité sur le site de l’AED : http://www.aed-france.org/actualite/de-gaza-a-alep-jai-demande-a-mes-superieurs-daller-en-syrie/

Tags:
AEDAlepSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement