Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 19 avril |
Saint Léon IX
home iconÉglise
line break icon

Jean Paul II et sa fameuse glace au marron de chez « Giolitti »

Jeffrey Bruno

Solène Tadié - aleteia - Publié le 27/04/14

À la veille de la canonisation de Jean Paul II, l’équipe d’Aleteia a rendu visite, à Rome, à celui qui était devenu son glacier attitré. Retour sur ce « péché mignon ».

27/04/14

L’amour de la bonne chère n’est pas un sentiment étranger aux différents pontifes de l’Histoire, à en juger par les recettes aussi exquises que variées auxquelles les uns et les autres ont donné naissance. Karol Wojtyla était pour sa part un irréductible amateur de glace, et pas n’importe laquelle : le parfum « marron glacé » était officiellement son favori. À Rome, le glacier « Giolitti », une institution qui remonte à la fin du XIXe siècle, avait fini par devenir son fournisseur officiel. Le propriétaire des lieux, Nazzareno Giolitti (de la quatrième génération), nous en a fait le récit :

« Un homme -qui aujourd’hui n’est plus parmi nous- et qui tenait un bar à proximité de la pharmacie du Vatican, m’a raconté qu’un jour, en levant les yeux de sa caisse, il s’est retrouvé face au Pape en personne, qui était venu prendre un café. Et en discutant quelques instants avec le commerçant, le pape Wojtyla lui a confié qu’il était extrêmement gourmand de glace. L’homme lui a alors recommandé Giolitti. Peu de temps après, un homme est arrivé du Vatican, en me demandant de lui fournir un échantillon de nos différents parfums de glace, sans pour autant me dire pour qui c’était…  Je n’ai su qu’après que c’était pour Jean-Paul II ! »

C’est ainsi qu’est née la passion du futur saint pour le parfum « marron glacé ». L’envoyé du Vatican a dès lors commencé à lui commander régulièrement des pots de glace au marron, mais bien vite, les sœurs en charge de cuisiner pour le Saint-Père en ont pris ombrage, et il a fallu cesser… Mais si ce dernier avait à cœur de ne pas froisser les sœurs qui cuisinaient pour lui, il n’a pour autant pas renoncé à ce petit plaisir de la vie terrestre, et a continué à en commander pour toutes les périodes où il se trouvait dans sa résidence de Castel Gandolfo.
« Lorsqu’il était à Castel Gandolfo, raconte le glacier, on me commandait un pot de glace au marron tous les deux ou trois jours pour le Saint-Père… Je voulais les lui offrir, mais lui tenait absolument à ce que je sois payé. Et cela a continué ainsi pendant très longtemps ! »

Nazzanero se rappelle encore en riant de la fois où Jean-Paul II était en visite à la paroisse de l’église Santa Maria in Aquiro à Rome, une occasion pour laquelle il lui avait préparé un dessert : « Le curé de la paroisse me connaissait bien, et m’avait demandé de le préparer. Mais il m’a rapporté après que lorsque le Pape a su que j’avais préparé ce dessert, il a demandé pourquoi je n’avais pas plutôt envoyé ma glace au marron ! »

« C’était un grand honneur pour moi de servir Jean-Paul II
, poursuit-il. J’étais vraiment très fier que mon parfum ‘marron glacé’ le régale à ce point. C’était un homme exceptionnel, et un esprit libre que j’admirais beaucoup ».

Et il se trouve que le lien entre la papauté et les Giolitti ne date pas d’hier : la famille Giolitti est en quelque sorte liée à la présence du Pape à Rome. En effet, la famille originaire du Piémont était déjà le fournisseur de produits laitiers de l’armée française qui a permis le retour du pape Pie IX à Rome en 1849. La famille Giolitti s’est dès lors implantée à Rome, et a ouvert sa première laiterie en 1890… Le début d’une longue histoire, qui les mènera jusqu’à Dubaï et Istanbul. « Aujourd’hui, notre cinquième génération est prête à prendre le relais ! », annonce-t-il les yeux pétillants de fierté et de rêves.

Tags:
Pape Jean Paul II
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
2
WEB2-Quentin-Bernier-Gravat-VILLE-DE-VINCENNES.jpg
Agnès Pinard Legry
Vincennes : l’élu avait aussi l’Ordre de Malte dans l...
3
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
4
WEB2-LES-FRANGINES-YOUTUBE.jpg
Bérengère Dommaigné
« En quelques secondes, tu fais pleurer le monde », Les Frangines...
5
Funeral of Prince Philip
Marzena Devoud
L’adieu de la reine Elizabeth à son époux
6
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
7
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement