Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 16 septembre |
Saints Corneille et Cyprien
home iconAu quotidien
line break icon

Interview : rencontre avec Thérèse Hargot, maman et sexologue

David Bonhomme - Progressif Media

Fabuleuses au Foyer - Publié le 25/04/14




L’organisation parfaite et les cookies faits maison de Desperate Housewives ne sont pas des clichés. Il y a un vrai culte de la bonne mère aux Etats-Unis. C’est le culte de la perfection et de la réussite. L’enfant a à peine 5 jours, et on se demande déjà dans quelle université on va l’envoyer ! La maternité est vue comme une compétition. Forcément, cette pression se fait sentir sur les enfants…

Cette pression existe-t-elle aussi en France ?
Oui. Depuis la généralisation de la contraception, la notion de réussite a envahi la sphère familiale et privée : « Cet enfant, tu l’as choisi, donc tu DOIS être une bonne mère. » Il faut se méfier cette exigence. Car dans la vie, il y a des épreuves, des ratés, des imprévus…

Quelle est la plus grande problématique des mères au foyer qui viennent te voir ?
Aujourd’hui, l’enfant est vu comme un projet. On le désire, on en a envie. On voit l’enfant comme une réalisation personnelle. Or l’enfant, c’est avant tout le fruit d’un amour. Notre mission de vie ne doit pas être d’avoir et d’élever des enfants. Elle doit être beaucoup plus profonde.
Prendre soin de l’enfant n’est pas une fin en soi. Sinon, on vit sa vie au travers des enfants. On ne va pas être nourri personnellement. Les femmes donnent, donnent, donnent constamment… Nombreuses sont celles qui s’épuisent. Elle font un burn out et là, ça part dans tous les sens. Je vois énormément de cas d’infidélité féminine dûs au fait qu’à force de mettre leur identité dans les enfants, les femmes ne savent plus qui elles sont.
Bien sûr, la mère prend soin de ses enfants. Mais le danger est d’en faire sa vocation. Cela n’a rien à voir avec la quantité de temps qu’on donne à ses enfants. L’épuisement peut concerner les mères au foyer autant que les mères qui travaillent.

Qu’est-ce que la « mission de vie » d’une maman ?
Il est fondamental pour une mère de ne pas TOUT investir pour ses enfants ou même pour son couple. Beaucoup de jeunes femmes racontent comment elles ont vu leur mère s’écrouler quand les enfants sont partis de la maison.
La mission de vie, ou la vocation, c’est : « Qu’est-ce que j’ai envie de réaliser sur terre ? Quel est le sens de ma vie ici ? Qu’est-ce que j’ai envie de donner aux autres ? Comment je contribue à rendre la société plus humaine ?… »
C’est une vocation purement personnelle, qui n’est pas liée directement à un métier précis et qui ne doit pas dépendre de notre situation affective ou familiale. Cette mission est la raison de notre présence sur terre. Elle ne nous épuise pas.
Je crois qu’il est essentiel de la trouver, parce que c’est elle qui nous rend véritablement heureux et qui nous permet d’avoir une relation beaucoup plus juste et appropriée avec l’homme de sa vie et les enfants qu’on met au monde.

Être maman, est-ce un sacrifice ?
L’amour des parents pour leur enfant, c’est un amour très spécial. Tu l’aimes pour qu’il soit capable de te quitter ! La suite de la réponse à cette question sur mon blog : aimer son enfant pour qu’il nous quitte…

Chroniques philosophiques d’une sexologue
Un blog qui s’adresse à tous : célibataires, en couple, mariés, parents, ados…. Et qui traite avec beaucoup d’audace mais aussi de pudeur les vraies questions qui nous taraudent !
http://theresehargot.com/

Rejoignez les Fabuleuses sur Facebook
Pour encore plus de réflexions sur la vie au foyer, inscrivez-vous à la fabuleuse newsletter !

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
helene bonhommeThérèse Hargot

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Soeur Nulla
Marzena Devoud
Le miracle qui va faire du cardinal Wyszynski un saint
6
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
7
WEB2-OBSEQUES-BELMONDO-000_9MK748.jpg
La rédaction d'Aleteia
Document : l’homélie des obsèques de Jean-Paul Belmondo
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement