Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cardinal Dziwisz : « Jean-Paul II était un homme de prière »

© ANDREAS SOLARO/ALESSIA GIULIANI
Partager

L'ancien secrétaire de Jean-Paul II évoque pour Aleteia ce que la prière signifiait pour le Pape bientôt saint.

22/04/14

Don Stanislaw fut le secrétaire de Jean-Paul II durant tout son pontificat, et est aujourd’hui cardinal et archevêque de Cracovie. Le 16 octobre 1978, il a justement été ordonné prêtre par Karol Wojtyla, qui était également son professeur de théologie morale. Il a depuis suivi chaque pas de Jean-Paul II, à Rome comme dans le monde entier. Aleteia l’a rencontré à Rome…

Aleteia: Jean-Paul II aimait profondément les jeunes et était un grand communicant. Quel message vous semble le plus utile aux jeunes parmi tous ceux qui ont marqué son pontificat? 
Card. Dziwisz : “N’ayez pas peur”, pas seulement d’ouvrir les portes au Seigneur- lui avait déjà ouvert son coeur au Seigneur- mais n’ayez pas peur de devenir saints, ayez le courage de devenir saints, comme il l’avait dit lors des Journées Mondiales de la Jeunesse en 2000. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous devons nous rappeler ces mots avant sa canonisation. Il a démontré tout au long de sa vie que l’on peut devenir saints en suivant le Seigneur, en suivant l’Evangile. 

Pouvez-vous nous dire, en un mot, quel est l’aspect de la sainteté de Jean-Paul II que vous avez vécue avec le plus d’émotion au quotidien, et que vous avez pu vivre à ses côtés? 
Card. Dziwisz : La prière. C’était un homme de prière. Qu’est-ce que c’était pour lui ? Prier signifie s’ouvrir au Seigneur, l’écouter. De ce fait, il lisait en permanence, chaque jour, la Sainte Ecriture et il priait avec la Sainte Ecriture, avec la parole du Seigneur. Il disait que lorsque l’on prie, on perçoit le monde différemment, on le juge différemment, tout comme on regarde l’autre autrement. Cela nous aide aussi à aimer, à aimer de façon saine, à aimer comme le veut le Seigneur.

Le cardinal avait déjà offert un beau témoignage à Aleteia, à l’occasion de la béatification de Jean-Paul II, en 2012:

 

ST.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]