Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Carl Gauss, le mathématicien de Dieu

DR

Carl Gauss

La rédaction d'Aleteia - Publié le 20/04/14

Celui qui fut sans doute le plus grand mathématicien de sa génération n’a jamais douté qu’il y eût au monde « quelque chose de plus »

20/04/14

« Peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science y ramène », ont affirmé de brillants penseurs tels que Bacon, Boyle et Pasteur. Un article paru dans Il Foglio le 17 Mars dernier nous aide à connaître la vie religieuse d’un illustre mathématicien, Carl Friedrich Gauss, qui a étudié et enseigné dans cette  forge de la pensée scientifique que fut l’université de Göttingen, en Allemagne. Du génial mathématicien (pour beaucoup, le plus grand des temps modernes), qui vécut à cheval entre le XVIIIe et le XIXe siècle, on sait qu’il avait une conviction claire :   « Il y a dans ce monde une joie de l’esprit qui trouve sa satisfaction dans la science, et une joie du cœur qui s’exprime surtout dans les efforts de l’homme pour éclairer les préoccupations et les fardeaux  de l’autre. Mais si le plan de l’Etre Suprême est de créer des êtres sur des planètes distinctes et leur assigner, pour son plaisir, quatre-vingt ou quatre-vingt-dix années d’existence, ce serait en vérité un plan cruel. Si l’âme vit 80 ou 80 millions d’années et qu’ensuite elle doit mourir un jour, alors cette durée de vie n’est qu’un simple délai de grâce avant l’échafaud. Elle ne compterait pour rien. Il faut en conclure qu’à côté de ce monde matériel, il doit en exister un autre purement spirituel… ».
 « Cette conviction divine, commente son ami, collègue et biographe  Wolfgang Sartorius von Waltershausen – a été une nourriture pour son esprit jusqu’à cette nuit silencieuse pendant laquelle ses yeux se fermèrent… ».   On sait que Gauss voyait dans les mathématiques un instrument pour lire le plan divin de la Création, mais il n’en connaissait pas moins les limites du savoir humain. Sartorius, toujours lui, raconte qu’un jour, il l’entendit affirmer : « pour moi, c’est la même chose que Saturne possède  5 ou 7 lunes. Il y a quelque chose de plus élevé que ça au monde ». Un autre biographe, Dunnigton, recueille une autre phrase de Gauss : « Il y a des problèmes à la solution desquels j’attacherais  une valeur infiniment supérieure qu’à ceux des mathématiques,  par exemple concernant l’éthique, ou notre relation à Dieu, notre destin et notre futur ; mais leur solution va bien au-delà de nous, et complètement en dehors du domaine de compétence de la science » .
C’est pourquoi il lisait l’Evangile chaque nuit. Un bel exemple de foi et de science qui non seulement se correspondent, mais se complètent et  se soutiennent mutuellement.  

Tags:
sciences
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement