Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 23 juillet |
Sainte Brigitte de Suède
home iconActualités
line break icon

ONU : Le Saint-Siège auditionné à Genève les 5 et 6 mai

La rédaction d'Aleteia - Radio Vatican - Publié le 17/04/14

Suite à la polémique de février, il est fort probable que la question des abus sexuels sur mineurs sera abordée lors de la prochaine session du Comité des Nations Unies contre la torture.

17/04/2014

Du 28 avril au 23 mai se tiendra à Genève la 52ème session du Comité des Nations Unies contre la torture, ayant pour objet de « prévenir et lutter contre la torture et les traitements inhumains et cruels ». Pendant deux jours, le Saint-Siège sera auditionné avec plusieurs autres pays.

Ainsi, le 5 mai, la délégation du Vatican présentera un rapport expliquant les mesures prises sur ces sujets depuis 2002, année de la signature de la convention. La journée du 6 mai, selon la procédure usuelle,  prendra davantage la forme d’un interrogatoire, où les Nations Unies interrogeront les représentants du Saint-Siège.

Il est probable qu’à cette occasion le Comité aborde la question des abus sexuels au sein du clergé et la protection de l’enfance. Cela ferait écho au rapport de l’ONU (cf Aleteia) paru le 5 février dernier accablant le Vatican de ne pas respecter la convention pour les droits de l’enfant. Le rapport avait alors fait l’effet d’une bombe et provoqué l’incompréhension générale (cf Aleteia). Lors de son pontificat, Benoît XVI avait en effet un immense travail de purification et de transparence au sein de l’Église sur les questions de pédophilie.

Tout comme pour son prédécesseur, la question de l’enfance est  un des leitmotiv du pape François. À cet effet, vendredi 11 avril dernier, le Saint Père recevait au Vatican une délégation du Bureau Catholique International de l’Enfance (BICE). L’intervention du Saint-Père avait marqué de par la force de ses mots. Il affirmait effetivement se sentir « dans l’obligation d’assumer tout le mal commis par quelques prêtres, un petit nombre évidemment au regard de tous les prêtres, et de demander personnellement pardon pour les dommages qu’ils ont causés en abusant sexuellement d’enfants ». 

« L’Église est consciente de ce mal. Nous ne voulons pas reculer en ce qui concerne le traitement de ce problème et les sanctions qui doivent être prévues. Je crois qu’elles doivent être très sévères ! On ne joue pas avec les enfants ! », poursuivait-il.

G.B.

Tags:
FamilleonuPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
3
pélican de la cathédrale de Bourges
Caroline Becker
Cathédrale insolite : que fait ce pélican au sommet de la cathédr...
4
Claire Guigou
Messe en latin : qu’a changé le pape François ?
5
WEB2-FAMILEO
Agnès Pinard Legry
L’incroyable succès de Famileo, la startup qui rapproche les fami...
6
SOR RAQUEL
Jesús V. Picón
La vocation renversante de soeur Raquel
7
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement