Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconCulture
line break icon

Sorties cinéma : Cristeros, un film à voir

DR

Cristeros

Père Cédric Burgun - Publié le 15/04/14

Le Père Cédric Burgun a pu voir en avant-première le film Cristeros, qui sortira sur les écrans le 14 mai prochain. Voici ses impressions...

15/04/14

Cristeros est un film à voir… si l’on n’a pas peur de voir la vérité en face ! Et ce film m’a ému, comme je ne l’avais pas été depuis longtemps au cinéma, tout simplement parce qu’il nous met face à de terribles évènements : la persécution contre la liberté religieuse. Et ce n’est pas des persécutions qui datent des premiers siècles ou du Moyen-âge. Non ! Nous sommes en 1926, au Mexique. Un soulèvement populaire secoue le pays suite aux lois du Président Callès qui interdisent toutes pratiques religieuses dans l’ensemble du pays.

Président du Mexique de 1924 à 1928, Plutarco Calles assume la présidence avec le projet de moderniser le pays. Mais il décide de prendre des mesures drastiques contre la liberté religieuse et les libertés civiles. Sa violente mise en œuvre par la force entraîne un soulèvement populaire, une insurrection du peuple qui fragilisera son mandat et le continent tout entier. Des hommes et des femmes de tous horizons, les Cristeros, vont alors risquer leur vie pour défendre la liberté religieuse, leur liberté, et lutter contre les persécutions menées par le Gouvernement. C’est l’une des pages les plus sombres de l’histoire du Mexique ; histoire que je connaissais mal, malgré les béatifications et canonisations récentes de quelques-uns de ces martyrs du XXe siècle, par Jean-Paul II ou Benoit XVI.

Que s’est-il passé en 1926 ?
Le président Plutarco Callès décida par une loi, la fameuse loi Callès, d’interdire toute pratique religieuse. Les prêtres, religieux ou séculiers, sont tout d’abord expulsés du pays lorsqu’ils sont étrangers et missionnaires ; d’autres sont pourchassés et arrêtés. D’autres encore sont purement et simplement fusillés, sans autre procès. C’est le cas, par exemple, du père Christopher, incarné magnifiquement par Peter O’Toole, un prêtre en faveur de la paix qui devient à son insu un ennemi involontaire du gouvernement, en faisant preuve d’une foi inébranlable face à l’intolérance. Les couvents et écoles catholiques sont fermés et finalement, le culte lui-même est interdit ; les signes religieux et les « costumes » ecclésiastiques sont prohibés en public. Tout ceci plonge la population dans le désarroi, laissant les citoyens sans liberté de religion ni même de liberté d’expression.

La résistance s’organise alors. Des gens de toute part, se refusant tout d’abord à la violence, décident d’organiser un « grand carême », une sorte de révolution pacifique, mais forte à travers un boycott de la consommation. En consommant le moins le possible, ils souhaitent faire pression, de manière économique, sur le gouvernement, mais en vain. Ce boycott perd rapidement de son importance, dès l’automne 1926 d’ailleurs, en grande partie à cause du manque de soutien des catholiques les plus aisés, qui en subissent évidemment, eux aussi, les retombées économiques.

Les évêques travaillent pendant ce temps à faire amender les articles les plus gênants de la Constitution, tandis que le pape Pie XI approuve explicitement les moyens pacifiques de résistance utilisés jusque là. Mais le gouvernement Callès, en représailles contre ce qu’il considérait comme une rébellion ouverte, fait fermer de nombreuses églises et durcir la répression.

Une armée précaire de 400 cristeros, dont des prêtres, se constituent et va défier, par les armes, l’armée fédérale qui se fait de plus en plus en violente à travers le pays. La figure du père Reyes Vega (cf. photo), est pour cela caractéristique : il voit son frère tué sous ses yeux lors d’une attaque. Prêtre, il rejoint tout de même les Cristeros pour combattre, mais sera sans cesse confronté au dilemme d’être à la fois prêtre et combattant. Cartouchières en bandoulière et sombreros, ces Cristeros chargent au galop en criant : « Viva el Cristo-Rey » (Vive le Christ-Roi). Surpris, leurs adversaires les affublent d’un sobriquet – cristeros – dont ils font un titre de gloire. Dans cette partie d’échecs qui voit l’État mexicain affronter l’Église catholique, le peuple est l’invité de la dernière heure : celui que ni le gouvernement ni le clergé n’attendaient.

  • 1
  • 2
Tags:
ChrétienscristeroscroixFoiliberte religieusemartyrsmexique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement