Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconÉglise
line break icon

Méditation du dimanche des Rameaux

seminaire st sulpice

Séminaire St Sulpice - Publié le 13/04/14

Entrez dans la semaine Sainte en vous joignant à la méditation du séminaire St Sulpice.

Méditation du jour
Après la prière du jardin des oliviers, après le testament de l’eucharistie laissé au Cénacle, après une dernière apostrophe aux prêtres et au peuple, Jésus entre dans le silence de sa Passion. L’Evangile nous le dit en toutes lettres : alors qu’il est entouré par le déchaînement dramatique et dérisoire de la haine, de la fausseté et de la lâcheté : “Jésus gardait le silence”. Tandis que fusent les invectives, les humiliations et les faux serments, Jésus se tait désormais jusqu’à l’ultime cri de la crucifixion : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” Le silence de Jésus et du Père ouvrent comme un puits de miséricorde où l’iniquité de l’homme s’engouffre et se perd, afin que jaillisse l’eau vive du salut. Il est aussi accompagné par le silence crucifié de la Mère de Dieu, et par l’humble zèle du cyrénaïque porteur de croix, du généreux Joseph d’Arimathie et des femmes au tombeau. Béni sois-tu, Seigneur, pour les lieux et les âmes de silence qui sont, grâce à toi, comme la respiration de ce monde ! Ils nous aident à faire taire le vacarme des passions et de la déraison, et à faire émerger le meilleur de ce que tu as mis en chacun. Loué sois-tu pour tous ceux qui s’offrent, espèrent et servent en silence afin que ton œuvre se fasse et que l’homme vive ! Aide-nous aussi à garder le silence comme on garde un trésor à partager, comme on creuse un puits où l’autre peut se désaltérer.

Parole de Saint
“Il faut qu’à jamais et toujours la pointe de notre cœur, notre esprit, notre volonté supérieure, qui est notre boussole, regarde incessamment et tende perpétuellement à l’amour de Dieu son Créateur, son Sauveur, son unique et souverain Bien”.
Saint François de SALES, Introduction à la vie dévote 4,13

Axe d’effort
Rejoindre Jésus, seul et silencieux dans sa Passion, en prenant un temps de silence habité par l’amour, chaque jour de cette Semaine Sainte qui s’ouvre.

Prière pour les vocations
Seigneur accorde à ton l’Eglise de nombreuses vocations à la vie contemplative. Multiplie et protège les lieux et les âmes de silence dont le monde a tant besoin.
Père D. Berthet
Tableau :  Ecce Homo de Philippe de Champaigne

Évangile : Mt 26,14 – 27,66
L’un des Douze, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d’argent. Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.
Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? » Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : ’Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.’ » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.

Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l’un après l’autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui l’as dit ! »

Pendant le repas, Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit et le donna à ses disciples, en disant : « Prenez, mangez : ceci est mon corps. » Puis, prenant une coupe et rendant grâce, il la leur donna, en disant : « Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, répandu pour la multitude en rémission des péchés. Je vous le dis : désormais je ne boirai plus de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où je boirai un vin nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. »

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
Carême en ligneissy les moulineauxRetraite de Carême
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
WOMAN,PRAYING,PRAYER
Claire Guigou
Six clés pour comprendre l'ouverture aux femm...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
Rachel Molinatti
La vidéo de ce couple d'octogénaires va faire...
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Comment faire renaître la flamme de l’amour d...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Rachel Molinatti
Neige à Madrid : il sculpte un immense Christ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement