Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 25 janvier |
Conversion de Saint Paul
home iconActualités
line break icon

Corée du nord : la folle campagne anti-religion du régime

© KNS / KCNA / AFP

Militares en la plaza Kim Il-Sung de Pyonyang, Corea del Norte

Isabelle Cousturié - Publié le 10/04/14

Une centaine d’habitants ont été arrêtés à Pyongyang pour « servir d’exemple et d’avertissement » à l’égard de ceux qui seraient en contact avec des groupes religieux à l’étranger.

10/04/14

On le savait : le régime de Kim Jong-Un  – héritier du défunt Kim Jong Il – fait régner un climat de terreur dans le pays. Depuis l’exécution de son oncle et ancien numéro 2 du régime, Jang Song-thaek, le qualifiant de «traître» malgré sa grande influence jusqu’à il y a peu, la presse internationale, surtout sud-coréenne,  ne cesse de rapporter des cas d’arrestations, de disparitions et d’exécutions publiques. (cf. Aleteia du 06/12/2013 et Aleteia du 21/02/2014)) .

Mais d’après l’agence Asianews, le régime a décidé de donner un coup d’accélérateur à sa campagne de  terreur en arrêtant ces jours-ci une centaine d’habitants de la capitale, Pyongyang, accusés de présumés « contacts illégaux avec des groupes religieux en Chine », dans le seul objectif  d’« entretenir à un haut niveau la peur et d’empêcher tout contact qui puisse mettre en danger la stabilité du gouvernement », rapportent des sources locales au DailyNK, un site qui suit de très près l’évolution de la situation dans le pays.

Selon « des sources fiables », précise Asianews,  le régime de Kim Jong-Un veut « frapper le plus fort possible » ceux qui se rapprochent de la religion, « de façon à faire d’eux des exemples à ne pas suivre pour tous les autres ». Un habitant de la capitale, qui a préféré gardé l’anonymat,  rapporte qu’au cours de ces derniers mois le gouvernement a condamné une trentaine de personnes aux travaux forcés pour « leur engagement au sein d’activités religieuses », et que le gouvernement a la volonté de  persister dans cette voie.

Toutes les personnes arrêtées s’étaient rendues en Chine et, selon les autorités, auraient été en « contact étroit » avec les Églises protestantes sur place qui aident les réfugiés et les nord coréens en général, chose formellement interdite par l’Etat même si la liberté religieuse « est garantie » (mais non appliquée dans les faits) par la Constitution, celui-ci estimant que ce genre de contacts  avec « des membres de groupes religieux étrangers » ne vise qu’un objectif :  « déstabiliser le gouvernement de Pyongyang ».

Selon les sources recueillies par Asianews, cette campagne contre toute forme de religiosité «se poursuit depuis un certain temps » : tout le monde a peur de parler d’une éventuelle visite effectuée en Chine, voire même lorsqu’il s’agit d’aller trouver un parent qui vit à l’étranger depuis des décennies.

En Corée du Nord, rappelle Asianews, seul le culte du leader est permis : Kim Jong-il et avant lui, son père, Kim Il-sung. Le régime a toujours tenté d’entraver la présence religieuse, en particulier celle des bouddhistes et des chrétiens, et oblige les fidèles à s’inscrire dans des organismes contrôlés par le parti. Ceux qui ne le feraient pas, ou pratiqueraient une quelconque activité missionnaire,  sont victimes de violentes persécutions. Depuis l’instauration du régime communiste, en 1953, plus de 300 000 chrétiens ont disparu en Corée du Nord, et il n’y a plus ni prêtres ni sœurs, probablement tués durant ces persécutions.

Tags:
Chrétienscoree du nordpersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
4
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
5
Jérôme Lejeune
Timothée Dhellemmes
"L'intelligence de Jérôme Lejeune était orientée vers la vérité"
6
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
7
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement