Aleteia

Cathédrale de Sel : La Semaine Sainte dans la Première Merveille de Colombie

© Eli Duke
Cathédrale de Sel de Zipaquirá (Colombie)
Partager
Commenter

Dans ce « joyau architectural de la modernité », le Chemin de Croix et ses stations sont vécus avec une ferveur toute particulière.

07/04/2014
 

À Zipaquirá, à environ 48 kilomètres de la capitale, Bogota, se trouve l’un des plus grands trésors de Colombie : la Cathédrale de Sel, une imposante  église construite à l'intérieur des mines de sel de la ville colombienne, considérée comme la première merveille du pays sud-américain, et  aussi l’un des plus célèbres sanctuaires catholiques dédiés au Chemin de Croix. Un véritable bijou architectural et minéral.            .

Ces jours-ci, le bâtiment majestueux s’apprête à accueillir des milliers de pèlerins et de touristes qui, parcourant les rues de Zipaquirá, se dirigent vers la cathédrale pour participer à la Semaine Sainte. Un  temps vécu  avec une grande ferveur tout au long des stations sacrées de la procession de la Via Crucis, commémorant la passion, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Les stations  sont de petits autels taillés dans la roche de sel où se trouvent des croix représentant les différentes étapes du Chemin de croix.
 
Selon le programme de la Semaine Sainte à Zipaquirá, les événements de la Cathédrale de Sel débuteront  à midi le 13 Avril, avec la célébration du dimanche des Rameaux. Les lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 avril, la messe sera célébrée  dans la chapelle de Notre-Dame du Rosaire de Guasa (qui signifie sel et eau), vénérée dans la localité comme la sainte patronne des mineurs.
 
La première Cathédrale de Sel de Zipaquirá date 1954 et a été construite par les mineurs  à même les parois de leur mine. Menacée d’effondrement, elle a fermé ses portes en 1990. En 1991, une nouvelle cathédrale a été édifiée, à l’identique, les travaux culminant en 1995. Son style architectural est unique au monde : il s’agit d’une  église construite dans les tunnels de la mine de sel, à 200 mètres sous terre. Cette église souterraine a d'ailleurs été proposée pour figurer parmi les sept nouvelles merveilles du monde moderne. L’infrastructure fait partie du  complexe culturel « Parque de la Sal » (Parc du sel »), un espace culturel thématique dédié au monde de la mine, à la géologie et aux ressources naturelles. Cette attraction souterraine a déjà reçu plus de 13 millions de visiteurs venus du monde entier.
 
Information de catedraldesal.gov.co.
Article  publié initialement par Gaudium Press 

Traduction de l'édition espagnole d'Aleteia par Elisabeth de Lavigne

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]