Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconActualités
line break icon

Née d'un viol puis abandonnée, elle retrouve sa mère 27 ans plus tard

© Phillip Pessar

Alvaro Real - Publié le 03/04/14

Katheryn Deprill a pardonné à sa mère et la remercie de ne pas avoir avorté.

03/04/2014

Katheryn Deprill, une jeune femme de 27 ans, a publié sur son mur Facebook un statut un peu particulier. Dans celui-ci, elle disait rechercher sa mère biologique. « Je recherche ma mère biologique. Elle m’a abandonnée dans les toilettes d’un Burger King peu de temps après m’avoir mise au monde dans la ville d’Allentown, en Pennsylvanie. S’il vous plaît, aidez-moi à la retrouver en partageant ce statut. »

Quinze jours plus tard, et alors que son histoire a été publiée dans de nombreux médias, la jeune américaine a réussi à rencontrer sa mère biologique. Lors des retrouvailles, cette dernière lui a confié qu’elle est née suite à un viol. Aujourd’hui, les deux femmes sont devenues amies et Katheryn a remercié sa mère naturelle de ne pas l’avoir avortée.

L’histoire a fait le tour du monde. Aux États-Unis, les médias ont surnommé Katheryn le « bébé de Burger King ». Sa photo et son statut ont été partagé plus de 30 000 fois. Finalement, après 27 ans, mère et fille ont pu se retrouver.

Après la rencontre, Katheryn a confié que sa mère est mieux qu’elle ne l’avait imaginée. « Elle est si douce et gentille, je suis très contente », a-t-elle ajouté. On apprend que la jeune mère d’alors n’a jamais pensé à avorter. Néanmoins, elle ne se sentait pas capable d’élever l’enfant.

Elle a expliqué à Katheryn que, comme il n’était pas possible de la confier aux agences d’adoption, elle l’a déposée dans la chaîne de restauration rapide. Elle raconte qu’elle l’avait enveloppée dans une couverture marron et laissée dans les toilettes des femmes. Après avoir embrassé l’enfant sur le front, elle est partie.

L’histoire a profondément marqué l’opinion publique américaine et en particulier le témoignage de Katheryn, qui a définitivement pardonné à sa mère. Aujourd’hui, elle déclare « nous allons continuer à nous voir ».

G.B.
Article traduit de l’édition espagnole d’Aleteia

Tags:
AvortementÉtats-Unistémoignage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement