Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 17 janvier |
Saint Antoine le Grand
home iconActualités
line break icon

Australie : reconnaissance du genre « neutre »

© GREG WOOD / AFP

AUSTRALIA, Sydney : (FILES) A photo taken on on June 14, 2013, shows Norrie, who uses only a first name and does not identify as either male or female, posing for a photograph in the Sydney suburb of Redfern. Australia's highest court on April 2, 2014, ruled that a person can be legally recognised as gender neutral as opposed to male or female. "The High Court... recognises that a person may be neither male nor female, and so permits the registration of a person's sex as 'non‑specific'," it said in a unanimous judgement that dismissed a New South Wales state appeal to recognise only men or women. AFP PHOTO / FILES / Greg WOOD

aleteia - Publié le 03/04/14

La Cour Suprême australienne a décidé qu’une personne peut être légalement reconnue de sexe ‘non défini’. Décryptage...

L'Australie avait déjà fait ajouter une case transgenre sur tous ses documents officiels. La Cour Suprême australienne vient de décider qu’une personne pouvait être légalement reconnue de genre « neutre », et ainsi être enregistrée comme étant de sexe ‘non défini’.

Une loi hors la loi
La loi reconnait qu’une personne peut être née ni homme ni femme, ce qui implique une possible reconnaissance d’un sexe ‘non défini’ », peut-on lire dans le jugement. Le cas se réfère à une personne de Sydney, Norrie, qui ne se définit ni homme ni femme, et qui a souhaité introduire une nouvelle catégorie de genre. Norrie est né garçon en 1989, mais s’est fait opéré plus tard pour devenir une femme.

Une crise de l’identité non résolue
L’intervention chirurgicale n’a cependant pas réussit à résoudre son ambigüité sexuelle et Norrie a ainsi désiré la reconnaissance  d’un nouveau genre sexuel. Le bureau d’état civil de la Nouvelle Galles du Sud a d’abord accepté cette requête, mais a ensuite refusé de l’inscrire officiellement comme étant d’un sexe non spécifique. Norrie a alors entamé en 2010 un long combat devant les tribunaux et qui porte ses fruits aujourd’hui.

Un drame non abordé
Où se trouve l’origine du problème ? Est-ce simplement le jugement ? La crise d’identité (non résolue) que vit une personne comme Norrie est avant tout le constat d'une profonde lacune dans l’éducation et  de l’absence d’un chemin de compréhension de soi. Un drame que personne ne souhaite vraiment regarder en face. Même pas la loi australienne.

Lisez le dossier d'Aleteia sur la théorie du genre.

Traduit de l’édition italienne d’Aleteia par Mathilde Dehestru.

Tags:
australiegenre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
WOMAN,PRAYING,PRAYER
Claire Guigou
Six clés pour comprendre l'ouverture aux femm...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
Rachel Molinatti
La vidéo de ce couple d'octogénaires va faire...
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Comment faire renaître la flamme de l’amour d...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Rachel Molinatti
Neige à Madrid : il sculpte un immense Christ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement