Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

Les Sentinelles expulsées de la place Vendôme « Manu » militari

DR

sentinelles place vendome

Judikael Hirel - publié le 02/04/14

En réaction au maintien de la Garde des sceaux dans ses fonctions, les Sentinelles avaient battu le rappel mercredi soir. Mais les CRS étaient présents en nombre.

02/04/14

Nouveau gouvernement, même répression aveugle et vaine. Au lieu de laisser une centaine de Sentinelles se réunir mercredi soir place Vendôme, les forces de l'ordre ont expulsé manu militari ces manifestants pacifiques et qui n'entravaient en rien la circulation, contrairement à ce qu'affirme un article paru ce mercredi soir sur le site du Monde. Une débauche de forces de l'ordre et une nervosité qui ne présagent rien de bon pour les mois à venir sous ce premier gouvernement Valls.

C'est en début d'après-midi que le message avait commencé à circuler via les réseaux sociaux : "Au vu de l'actualité politique, on annonce des #Sentinelles place Vendôme ce soir, pour montrer qu'on ne lâche rien. Les Sentinelles seront encore et toujours debout pour défendre la Famille et lutter contre l'injustice et les mensonges de nos gouvernants. N'hésitez pas à les rejoindre, même un court moment." Finalement, une centaine de personnes se seront retrouvées sur place, avec en face d'elles des forces de police toujours aussi impressionnantes, et nerveuses.
"Voulant aller place Vendôme, où nous souhaitions faire une belle opération de Sentinelles, nous avons trouvé la place fermée et les lieux occupés par les CRS et les gendarmes en nombre, explique Chantal Desmoulins-Lebeault, responsable AFC du Val-de-Marne. Ils étaient assez nerveux. Nous ne sommes restés qu'une petite heure car la tension montait. D'autres ont poursuivi la soirée à l'Assemblée Nationale."
Au final, cinq Sentinelles ont été retenues au commissariat rue de l'Évangile et  y sont convoquées ce jeudi pour un délit tout aussi imaginaire qu'à l'habitude : entrave à la circulation sur une place que voitures et scooters traversaient sans peine. Une femme blessée par un coup de matraque aurait être conduite à l'hôpital.

L'accès à la place Vendôme ayant été rapidement bloqué, certaines des Sentinelles ont choisi de migrer vers le siège du Grand Orient de France pour réclamer avec humour "la séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat", nombre de membres du gouvernement étant maçons au sein de cette obédience, à commencer par Manuel Valls. D'autres ont opté pour l'Assemblée Nationale, aux abords de laquelle un militant a répertorié pas moins de 10 camions de gendarmes, 17 de CRS  et un bus de garde à vue… Une débauche de moyens qui n'est pas sans rappeler les méthodes du précédent ministre de l'intérieur.

"La "France apaisée" d'un gouvernement qui n'écoute personne. De nouveaux renforts arrivent à l'Assemblée Nationale", "des dizaines de camions de CRS ce soir à Vendôme (21h40)", pouvait-on ainsi lire sur Twitter. À noter que le député Hervé Mariton est passé à l'Assemblée en fin de soirée témoigner son soutien aux Sentinelles encore présentes sur les lieux.

Tags:
sentinelles
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement