Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 06 mai |
Saint François de Laval
home iconActualités
line break icon

Japon: un « berceau des cigognes » à l’hôpital catholique Jikei de Kumamoto

aleteia - Publié le 31/03/14

Ce lieu où sauver les bébés non désirés suscite dans le pays des réactions enthousiastes, mais aussi des critiques, notamment du gouvernement.

31/03/2014

Depuis 2006, l'hôpital catholique Jikei à Kumamoto, dans le sud du Japon, a ouvert un « konotori no yurikago », un « berceau des cigognes », où les parents en difficulté peuvent laisser, dans l’anonymat complet, les enfants que – par nécessité ou difficulté  –  ils ne pourront élever.

La « boîte à bébés » est accessible de l'extérieur par une petite porte. Il s’agit en fait d’une petite couveuse, susceptible le cas échéant de réchauffer le bébé et de lui garantir la sécurité des premières interventions. Un bip sonore avertit le personnel de pédiatrie de la présence du nouveau-né. Au bout de dix minutes, le temps standard pour permettre aux parents de s'en aller, le bébé est retiré de la couveuse et reçoit les premiers soins.

Lors de l’inauguration du « berceau », rappelle  « A Sua Immagine » (29 mars), il avait été en butte à de sévères critiques : de Tokyo, le Premier ministre d’alors,  Shinzo Abe (revenu pour diriger le pays) avait déclaré que, selon lui, la procédure nationale devait imposer aux parents de consulter le gouvernement et les autorités locales avant d'abandonner leurs nouveau-nés. En revanche, l’opinion publique avait accueilli l’initiative d’une manière radicalement différente.

Le « berceau des cigognes », n'est cependant qu'une partie d'un programme plus complet de prise en charge des nourrissons. L'hôpital a formé une équipe spéciale, qui intervient non seulement dans l'urgence, mais s’engage à d’éventuelles adoptions, ou à confier les bébés à des foyers pour enfants. Il faut dire que le pays du Soleil Levant détient le triste record de la nation ayant le taux de natalité le plus bas au monde, soit 1,26, quand il faudrait atteindre un taux de 2,1 enfants par femme féconde pour enrayer le déclin de la population. Si l’on ajoute à cette tendance négative amorcée en  1975 le fait que les hommes japonais ont la plus longue espérance de vie au monde, on comprend aisément que le vieillissement de la population japonaise va croissant.

Avant l’hôpital Jikei, lit-on toujours dans « A Sua Immagine », le Japon avait déjà connu une expérience similaire. Hiroshi Shinagawa, catholique, avait ouvert en 1986 un « tenshi no yado », soit une « maison pour les anges», à la Préfecture de Gunma. Shinagawa était un personnage très populaire au Soleil Levant : après la Seconde Guerre mondiale et la défaite japonaise, il avait fondé un foyer pour les orphelins de guerre rendu célèbre grâce à un programme radio très populaire dans ces années-là.

Mais une fois l’urgence passée, « l'ange des enfants » s’est rendu compte qu’il fallait une structure où les parents inaptes à élever un enfant pourraient laisser leur bébé sans recourir à l’avortement. La structure était simple : une petite pièce séparée, sans surveillance, avec un lit d’enfant, toujours prêt, et une sonnette d’alarme. En février 1992, “la maison des anges “ a fermé”. Shinagawa a accueilli des dizaines d’enfants non désirés  tandis que des dizaines d’entre eux étaient adoptés par des membres de son personnel.

Article de l'édition italienne d'Aleteia traduit par Elisabeth de Lavigne

Tags:
bébéjapon
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
2
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
3
POPE FRANCIS AUDIENCE
I.Media
Des sanctuaires du monde entier mobilisés pour le marathon de pri...
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
CHANTEURS ORTHODOXES
J-P Mauro
[Vidéo] : prolongez la joie de Pâques avec ce sublime chant ortho...
6
Jeanne Larghero
Être mère « selon l’esprit », les trois conseils de vie de Madele...
7
La rédaction d'Aleteia
Padre Pio : sa vie, ses miracles, ses souffrances, son héritage
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement