Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La méditation du jour : Quatrième dimanche de Carême

seminaire st sulpice
Partager

Chaque jour, tout au long du Carême, retrouvez sur Aleteia la retraite de carême en ligne du séminaire St Sulpice.

Évangile : Jn 9, 1-41
En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l’interrogèrent : "Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveuglé ?" Jésus répondit : ’’Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui. Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé, tant qu’il fait jour ; la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler. Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde"
(Extrait de la traduction officielle liturgique de la Bible)

Méditation du jour
Dans ce récit, l’aveugle ne demande rien à Jésus, c’est le Christ qui prend l’initiative. À chaque fois qu’il met en œuvre son pouvoir de guérison, le Messie exerce et révèle sa mission de rétablir l’humanité dans sa dignité première. Il fait donc de la boue avec sa salive, en enduit les yeux de l’aveugle et l’envoie se laver à une source. L’aveugle reconnaît son besoin de guérison, il se lave à la source et recouvre la vue comme aux premiers jours de la création. L’aveugle-né, qui deviendra par la suite un disciple de Jésus, souligne nos besoins de guérison à nous tous. Comme pour l’aveugle-né, Jésus vient à notre rencontre et se tient prêt à nous guérir de tous nos maux. Ce temps de Carême est le temps de la purification, de la guérison, par excellence. Est-ce que je reconnais mon besoin de guérison ? Quelle partie de moi-même suis-je prêt à exposer à la guérison ? Est-ce que j’ai la ferme intention de faire ce que le Christ, par l’intermédiaire de l’Église, m’invite à faire pour cela ? Ai-je l’humilité de me reconnaître pécheur et, avec un cœur contrit, rechercher le pardon dans le sacrement de la réconciliation ?

Parole de Saint
« Il y avait, dans une caverne sous-marine, protégée de toute lumière, des poissons aveugles. Un savent en prit quelques-uns, les mit dans un aquarium obscur. Petit à petit il introduit de la lumière jusqu’à ce que toute l’eau fût éclairée. Sous l’action du jour, lentement, l’espèce des poissons se modifia. Des yeux, graduellement, se formèrent. Les poissons aveugles devinrent des poissons voyants. La vie les avait adaptés à l’ombre. La même vie les adaptait à la lumière. Pour cette métamorphose, il leur avait suffi d’être vivants. » (Madeleine Delbrêl)
Axe d’effort
Demander le don de la fraternité pascale

Prière pour les vocations
Dieu notre Père, nous te prions pour notre Église en France avec la diversité des charismes et des vocations qui la composent. Parce que nous l’aimons, nous te demandons que tu lui donnes les prêtres dont elle a besoin pour la mission dans le monde pour les siècles des siècles
R. K.

Rejoindre la retraite en ligne du Séminaire St Sulpice

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]