Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Allez voir le Christ au musée d’Orsay

DR
tableau jesus
Partager

Un célèbre tableau de Gustave Doré, Le christ quittant le prétoire, est actuellement exposé au Musée d'Orsay. Et si vous alliez le voir avant d'aller sur Internet ?

29/03/14

Jésus a-t-il été jugé ? Telle est la question posée sur le site Internet Rencontrer Jésus créé par la Conférence des Evêques de France. Une question accompagnée du célèbre tableau de Gustave Doré, Le Christ quittant le prétoire, d'ordinaire exposé au Musée d’art moderne et contemporain, à Strasbourg, mais visible en ce moment au musée d'Orsay. Voici le commentaire qui en est fait sur le site Rencontrer Jésus :

La foule est conséquente, agitée, disparate et foisonnante. Pourtant, Jésus parait seul. Placé parfaitement au centre du tableau et ainsi point de focalisation de notre regard, il descend majestueusement les marches du Prétoire, vêtu de blanc et ceint de la couronne d’épine, éblouissant d’une lumière surnaturelle (« Ma royauté de vient pas de ce monde » a-t-il déclaré à Pilate), abandonné (dans tous les sens du terme). Et il me fixe…

La sentence de Pilate a été rendue sous la pression des grands prêtres et de cette foule. La croix à laquelle il vient d’être condamné l’attend en bas de ces marches, comme un sinistre et ignoble présent de cette masse grouillante qui semble encore vociférer : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! » (Mc 15, 13-14). Les attitudes variées qui rythment la composition et la subtilité dans l’usage de la lumière, des couleurs et des expressions, ne peuvent que toucher et impressionner le spectateur. L’opposition entre la foule agitée et le calme du Christ permet d’insister sur la tragique solitude du Sauveur, comme étranglé par l’orgueil et la suffisance des Lévites et des Pharisiens.

Pilate et Hérode, qui n’ont pas réussi à sauver Jésus, se tiennent en arrière-plan. Caïphe, Anne et Alexandre, sur la droite, en haut des marches, se réjouissent de sa condamnation.

Pour lire la suite de cet article, cliquez ici

 

Tags:
tableau
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]