Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La méditation du jour :Samedi, 3ème semaine de Carême

seminaire st sulpice
Partager

Chaque jour, tout au long du Carême, retrouvez sur Aleteia la retraite de carême en ligne du séminaire St Sulpice.

Evangile : Lc 18,9-14
À l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
(Extrait de la Nouvelle Traduction liturgique de la Bible, AELF, Paris)

Méditation du jour
Aujourd’hui, Jésus nous montre deux exemples d’hommes pour nous permettre de reconnaître qui est juste : le pharisien et le publicain. Comment ? Par la manière de prier.
Le pharisien restait debout en priant Dieu. Il était fort parce qu’il avait pratiqué la Loi. Le publicain « n’osait pas lever les yeux ». Il était faible parce qu’il avait péché. Cependant, sous le regard de Jésus, le publicain était juste plutôt que l’autre. Pourquoi ? C’est parce qu’il s’appuyait sur la force de Dieu: la miséricorde. Il s’abaisse. Au contraire, le pharisien s’appuyait sur sa force : « je ne suis pas comme les autres hommes ». Il s’élève.
Et nous ? Il est évident que nous reconnaissons nos péchés devant Dieu lors de l’Eucharistie. Mais cela ne veut pas dire que nous nous tenons toujours à distance avec le Seigneur. Nous devons nous tenir debout. Pourquoi ? Parce que nous croyons que Dieu nous a sauvés lorsque nous sommes tombés à cause du péché. Donc, en tant que chrétiens, nous nous levons, nous restons debout et nous marchons vers Dieu. Mais nous baissons nos yeux vers les petits et les pauvres parce que devant Dieu, nous sommes aussi petits et pauvres qu’eux.
 
Parole de saint
« La miséricorde se moque du jugement ».
Saint Jacques

Axe d’effort
Demander l’humilité du cœur
 
Prière pour les vocations
Seigneur, prend pitié de nous. Apprend-nous à vivre ta miséricorde pour que nous puissions avoir un regard d’amour envers les autres. Amen.
P. TD.

Rejoindre la retraite en ligne du séminaire St Sulpice

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.