Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconActualités
line break icon

Les entrepreneurs et dirigeants chrétiens à l'épreuve de la crise

Judikael Hirel - Publié le 23/03/14

Comme diriger son entreprise dans un esprit chrétien ? Tel est le défi auquel réfléchissaient 1700 membres des EDC ce week-end à Nantes.

"Entrepreneur et Dirigeant chrétien, n'oublie pas que le Seigneur a déposé l'Esprit Saint dans ton cœur" : c'est ce qu'a rappelé Mgr James, lors de l'homélie de la messe de dimanche matin, aux 1 700 participants des Assises Nationales des EDC, Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, réunis ce week-end à Nantes.

Co-fondé par le nantais Emile Decré, ce mouvement centenaire rassemble aujourd'hui 2 500 dirigeants chrétiens, à la tête d’entreprises en tous genres et de toutes tailles, répartis en environ 250 équipes. Chaque mois, les membres des EDC participent à des réunions d'équipe en compagnie d'un conseiller spirituel. Chaque réunion mensuelle se répartit en trois temps : la prière, le partage de l'actualité, puis la réflexion sur un thème choisi.

Une crise qui sape les fondements du travail
Pourquoi le thème retenu pour cette année : « décideurs en vérité » ? Du fait de la crise grave que nous connaissons à l'heure actuelle, pas seulement économique, mais aussi morale, qui remet en cause jusqu'à la vision de l'homme, mais sape aussi la relation au travail ou le sens même de l'activité économique. Face à cela, comment être, entreprendre, diriger « en vérité » ?  C'est à cette question qu'ont réfléchi les entrepreneurs et dirigeants chrétiens réunis à Nantes, alors que les licenciements, les plans sociaux et les liquidations d'entreprise foisonnent, et que le chômage bat hélas des records : comment diriger une entreprise en tant que chrétien, c'est-à-dire en veillant à respecter la dignité humaine dans l'entreprise ?

À l'occasion de ces assises, les EDC ont également dévoilé un  premier baromètre de confiance, réalisé auprès de 713 membres des EDC début février. Comment tous ces entrepreneurs chrétiens voient-ils l'avenir ? Ils sont plutôt optimistes pour l'avenir de leur entreprise, mais inquiets quant à la situation économique du pays. En ce qui concerne la conjoncture économique de la France, un membre des EDC sur deux estime que l'année 2014 sera bonne pour leur entreprise. Mais ils ne sont plus que 14% à penser que la situation économique du pays aille en s'améliorant. Enfin, plus de 80% déclarent qu'ils vont prioritairement faire porter leurs efforts sur l'humain, à 84% en améliorant la qualité du management et à 82% en s'appuyant sur la formation des équipes.

L'innovation marketing (68%) ou technologique (63%) arrivent en troisième et quatrième position de cette étude. Sens des responsabilités oblige, seul un tiers de sondés (32%) pense développer ses activités hors de France. Enfin, en ce qui concerne le fameux pacte de responsabilité proposé par le Président Hollande, seulement trois dirigeants sur dix se sentent vraiment engagés par ce pacte. Il faut dire que les EDC n'ont pas attendu cette annonce gouvernementale pour se mobiliser en faveur de l'emploi.

Un manifeste Première Embauche
Ainsi, dès 2011, le manifeste Première embauche était soutenu par 218 membres des EDC, dont les entreprises représentaient 120 000 salariés, qui s'engageaient sur six points clés : recruter des jeunes sans exiger une expérience préalable quand elle n'est pas absolument nécessaire, préférer un CDI à un CDD, développer l'apprentissage en alternance, réussir l'intégration des jeunes en leur proposant de vrais stages, promouvoir la diversité en allant à la rencontre des jeunes, et enfin faire en sorte que les entretiens, mêmes non suivis d'une embauche, soient riches de conseils.

Tags:
Chrétiensentrepreneurs
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement