Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
home iconActualités
line break icon

Palestine: une famille chrétienne se lance dans la production de vin

Solène Tadié - Le Monde - Publié le 19/03/14

Une famille de brasseurs palestinienne a démarré une production viticole dans un territoire à grande majorité musulmane.

19/03/14

Dans un récent article du Monde, on découvre avec délice le lancement d’une production viticole par la famille Khoury, jusqu'alors seul et unique brasseur en Palestine. Une initiative ambitieuse pour le petit village de Taybeh, le dernier territoire palestinien à être encore entièrement chrétien.  
Le village de 2000 habitants situé sur une colline rocailleuse à une trentaine de kilomètres au nord de Jérusalem offre des conditions optimales pour une telle production :  "Grâce à nos trois cépages, merlot, cabernet-sauvignon et syrah, j'aimerais éduquer les gens à un vin de haute qualité. L’altitude, le vent, les températures… Notre terroir est excellent”, explique Canaan Khoury, 23 ans.

Forts de leur expérience de brasseur et du succès de leur production, qui s’exporte jusqu'en Belgique, en Allemagne et même jusqu’au au Japon, les Khoury ont décidé de tenter cette nouvelle aventure. Avec le concours de leur œnologue italien, la famille compte produire un vin de qualité afin d’atteindre le tranche supérieure du marché. 

La première mise en bouteille aura lieu en mai, et le vin ne sera d'abord commercialisé qu’en Cisjordanie. Le pays n’a jusqu’à ce jour enregistré que deux initiatives vinicoles, les monastères de Latroun et de Crémisan. Mais le premier a déjà été intégré au territoire israélien et le second devrait l’être prochainement. 
Etant donné que la Cisjordanie importe l'essentiel de son vin de pays étrangers ( de France, d’Italie, et d’Argentine), la famille Khoury devrait prochainement pouvoir être considérée comme l'unique producteur de vin palestinien. En ne comptant que sur le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux, car la publicité autour de l’alcool est interdite en Palestine.  

Vin et christianisme
La symbolique du vin est très riche dans le christianisme, depuis le récit des noces de Cana, tiré du Nouveau Testament, dans lequel Jésus accomplit son premier miracle en changeant l’eau en vin : 
« Le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi fut invité à la noce ainsi que ses disciples. Le vin venant à manquer, la mère de Jésus lui dit « Ils n’ont pas de vin ». Jésus lui dit « Que me veux-tu, femme ? Mon heure n’est pas encore venue ». Sa mère dit aux serviteurs : « Faites ce qu’il vous dira ».

Or il y avait là six jarres de pierre, pour les purifications des Juifs, contenant chacune deux ou trois mesures. Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d’eau ces jarres ». Ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Puisez maintenant et portez-en au maître d’hôtel ». Ils lui en portèrent. Quand le maître d’hôtel eut goûté l’eau devenue du vin – il en ignorait la provenance, mais les serveurs la savaient, eux qui avait puisé l’eau – il appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert d’abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, alors le moins bon ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent ».
Tel fut le commencement des signes de Jésus ; c’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui » (Jn 2, 1-11).

D’autres passages de la Bible évoquent les vertus du vin pour le coeur de chacun, dès lors qu’il n’est pas consommé avec excès. Au total, le vin et la vigne y sont cités 443 fois. 
La consommation du vin est conseillée d’un point de vue médical pour apaiser celui qui va mourir, pour donner de la gaieté à celui qui éprouve de l’amertume, pour oublier sa pauvreté et ses peines (Prov. 31:6-7). On lui prête un effet bienfaisant sur les plaies (Luc 10:34) et sur la fatigue (2 Sam. 16:2). L’apôtre Paul conseillait à Timothée d’user d’un peu de vin à causes de ses fréquentes indispositions (1 Tim. 5:23).

L’écrivain et théologien italien Paolo Curtaz, a écrit ces mots particulièrement bien choisis à propos des noces de Cana:
« La rencontre avec Dieu est une fête bien réussie. Une fête où nous sentons la joie s’insinuer et s’emparer de chaque fibre de notre corps: parce que nous sommes entourés de amis, parce que nous sommes amoureux, parce que tout nous sourit.
Mais il existe aussi une vision obscure de la foi et de Dieu, qui substitue le devoir à la joie, qui glisse dans l’obligation du précepte, qui pousse à la culpabilité et fait du péché la mesure de jugement de toute une vie. C’est à cela qu’était réduite Israel, l’épouse. Et c’est à cela que nous avons souvent réduit l’Eglise, l’épouse. C’est pour cette raison que Jean débuta l’un de ses sept miracles par un mariage […]
Mais voilà ce qu’est la foi mes amis: un mariage où le vin ne vient jamais à manquer, une rencontre qui suscite toujours joie et passion. Si en revanche la foi est pour vous ennuyeuse et que vous êtes chrétiens par devoir, que cela vous est aussi agréable que de vous rendre chez le dentiste, de deux choses l’une: ou bien vous vivez un moment particulièrement difficile et dans ce cas demandez au Seigneur de transformer l’eau en vin […] ou bien vous n’êtes carrément pas présents au banquet nuptial ». 

Tags:
Chrétiens
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
3
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
4
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
5
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
MATTHEW CARAVAGGIO
Abbé Gaëtan de Bodard
Comment le Seigneur veut la première place dans nos vies
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement