Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 janvier |
Sainte Agnès de Rome
home iconActualités
line break icon

« Le Pape François m’a sauvé la vie pendant la dictature argentine »

Associated Press - Publié le 18/03/14

A l'époque de la dictature, le Père Bergoglio est venu au secours d'un grand nombre de personnes, au prix de sa vie.

Militant de gauche, Gonzalo Mosca savait que ses jours étaient comptés. Âgé d’à peine 27 ans, il s’était réfugié en Argentine pour échapper aux forces militaires d’Uruguay, son pays d’origine. Mais il ne s’imaginait pas que la répression organisée  par les régimes du cône sud de l’Amérique latine dans les années 1970 le poursuivrait jusqu’à Buenos Aires. « Je sentais qu’on me suivait. Chaque seconde, j’avais peur d’être tué », se rappelle Mosca.

Après s’être échappé miraculeusement d’une aile de la base militaire dans laquelle il se cachait à Buenos Aires, Gonzalo Mosca demanda de l’aide à son frère, un prêtre jésuite. Il le mit alors en contact avec son supérieur de l’époque, Jorge Mario Bergoglio. Ce dernier vint le chercher et l’installa en sécurité. Aujourd’hui, il a la voix saccadée lorsqu’il se rappelle les 30 kilomètres passés dans la voiture conduite par le futur Pape. Il le conduisait au Collège Máximo, tenu par les jésuites, situé dans la région de San Miguel.

Gonzalo Mosca a confié  à l’agence The Associated Press que le Père Bergoglio lui avait donné des indications précises : « Si on nous arrête, dis que tu vas faire une retraite spirituelle », « essaie de passer inaperçu ». L’homme raconte que Bergoglio « paraissait très calme. Je me suis demandé s’il se rendait compte des risques qu’il prenait. S’ils nous avaient attrapés, nous aurions été pris tous les deux, ils nous auraient tués tous les deux. » Après plusieurs jours caché dans le collège jésuite, Mosca a finalement pu s’échapper au Brésil.

Volonté de vérité
Au cours de la première année de son pontificat, le Pape François n’a pas seulement revitalisé l’Eglise catholique. Il a aussi rétabli la vérité sur le rôle qu’il a tenu durant la dictature militaire des années 1976-1983.

En effet, lorsqu’il fut élu Pape, des allégations ont circulées sur lui. Les médias ont par exemple dit qu’il aurait fermé les yeux sur les atrocités commises et dénoncé deux jésuites aux forces de sécurité. Ces deux prêtres, Francisco Jalics et Orlando Yorio, militaient dans des quartiers défavorisés et furent séquestrés en mai 1976. Parallèlement à cette histoire, des révélations sont apparues sur l’aide apportée par le Père Bergoglio à de très nombreuses personnes durant la dictature, leur évitant ainsi de rejoindre la longue liste des 30 000 disparus de cette période tragique.

Marcelo Larraquy, un journaliste argentin, estime que le Saint Père a aidé 20 à 30 personnes. L’italien Nello Scavo, auteur du livre « La liste de Bergoglio » (en référence à la célèbre liste de Schindler), qui va bientôt être adapté au cinéma, parle, lui, d’une centaine de personnes. Il affirme également avoir « trouvé des documents et témoignages qui excluent toute collusion avec le régime de l’époque. Au contraire, on y trouve les preuves de son aide aux personnes persécutées par la junte militaire (…) la liste de Bergoglio n’est sans doute pas encore complète ».

Pour Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix, « Bergoglio a aidé des personnes recherchées et il s’est battu pour que les prêtres de son ordre, qui étaient séquestrés, retrouvent la liberté (…) ». Mais le soutien spirituel qu’a offert la hiérarchie de l’Eglise catholique aux répresseurs a caché l’action des prêtres, dont celle de Bergoglio.

Pour Myriam Bregman, une avocate impliquée dans les procès pour crimes contre l’humanité, « la complicité de l’Eglise fut fondamentale pour consolider la dictature. Les répresseurs ont dit vouloir établir les valeurs « occidentales et chrétiennes ». Le fait que l’Eglise les appuie institutionnellement fut déterminant.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
dictaturejesuitePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
4
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
5
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
6
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
7
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement