Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 17 juin |
Saint Hervé
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

IVG : Le Parlement européen rejette de justesse le rapport Zuber

yh4eihc8cji6ukcz9hmobddsh5tsfql2kwqud_rgfc9llnhupi9kh2xpn6_lie6ctrfadvhhjhsjrf5hwlvx1t80jfaw.jpg

Mathilde Dehestru - tempi.it - Les nouvelles News - publié le 12/03/14

Moins médiatisé que le rapport Estrela, mais tout aussi polémique et orienté, le rapport Zuber a été rejeté ce mardi.

Mardi matin au Parlement européen, le rapport Zuber a été rejeté par les eurodéputés avec une faible majorité de 9 votes. C’est un échec retentissant pour les défenseurs de ce rapport, et notamment pour l’auteur du texte, l’eurodéputée portugaise Inês Cristina Zuber.

Lutter en faveur d’une éducation contre les stéréotypes homme/femme, supporter la mise en place de quotas, et soutenir l’IVG : bien que moins médiatisé que le rapport Estrela, mais tout aussi orienté, ce rapport visait clairement à renforcer l’idée que les responsabilités familiales et l’éducation des enfants par les parents se constituent un obstacle à l’accomplissement de soi.

Encore une fois, ce rapport Zuber se servait du prétexte de faire avancer les droits de la femme. Comment s’élever contre un tel argument ? Et comment ne pas songer à la levée de boucliers récente concernant le rapport Estrela sur la santé et les droits reproductifs et génésiques, ainsi qu’au scandale qu’avait provoqué le rapport Lunacek, au mois de février ?

Bien sûr,  l’eurodéputée Zuber affirme alors que c’est « un signal honteux que donne le Parlement européen ». Corinne Lepage estime quant à elle qu’en rejetant ce rapport, le Parlement européen a « cédé à la pression des bas instincts conservateurs ». Une pétition à son sujet avait été signée par près de 50 000 personnes sur citizengo.org.

Outre des propositions concernant le genre et l’éducation scolaire, la notion d’IVG était dans ce texte particulièrement explicite. Ce rapport recommandait en effet « aux Etats membres de garantir le droit des femmes à des soins de santé gynécologique et obstétrique publics, gratuits et de qualité et à des services de santé sexuelle et génésique en général, ce qui inclut le droit à l’interruption volontaire de grossesse ». Au final, l’assemblée européenne aura donné raison aux nombreux opposants à ce texte. Jusqu’à la prochaine tentative, sans doute…

Tags:
AvortementEurope
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement